Publicité
17 septembre 2019 - 16:00

Élections fédérales 2019

Normand Beaudet se présente pour le Parti Vert dans la circonscription de Thérèse-de-Blainville

Par Salle des nouvelles

Le Parti Vert du Canada est fier d’annoncer la candidature de Normand Beaudet dans la circonscription Thérèse-de-Blainville, aux prochaines élections fédérales.

Ancien candidat de Québec solidaire lors de la plus récente élection provinciale et récemment directeur de scrutin provincial pour le DGEQ dans Terrebonne, Normand Beaudet annonce qu’il se rallie au PVC pour les élections fédérales du 21 octobre 2019. 

Résident de Blainville depuis près de trente ans, Normand Beaudet a étudié à l’Université McGill en gestion des ressources naturelles renouvelables et sciences de l’environnement. Passionné des enjeux internationaux de sécurité et de paix, il a aussi co-fondé le Centre de ressources sur la non-violence.

Avec une petite équipe de citoyen, il est aussi à l’origine de la campagne de la Déclaration d’urgence climatique (DUC), endossée par plus de 400 municipalités au Québec. L’engagement citoyen étant une seconde nature pour le candidat Vert, il n’en est pas à ses premières expériences politiques. Il a été trois fois candidat aux élections fédérales sur la Rive-Nord de Montréal. La participation à la joute électorale n’est donc, pour lui, que la suite logique de son engagement citoyen. 

Le Chef adjoint du Parti vert du Canada, Daniel Green, est fier d’accueillir Normand Beaudet dans le parti.

Il a déclaré : « Que cette nouvelle union avec Normand Beaudet nous sert tous d’exemple pour mener à terme notre combat contre le réchauffement climatique de la planète. C’est un véritable honneur de travailler auprès d’un citoyen qui se soit tant engagé à servir les gens de sa communauté et surtout, l’environnement ». 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.