Publicité
19 septembre 2019 - 13:30

Inauguration du local électoral de Simon Marcil, député et candidat du Bloc québécois de Mirabel

« Vous voulez faire une différence pour l’environnement et la laïcité, venez contribuer à la victoire. Bienvenue chez vous! » – Simon Marcil

Par Salle des nouvelles

C’est devant plus de 60 sympathisants actifs venus des quatre coins de la circonscription que Simon Marcil, député et candidat du Bloc québécois de Mirabel, a inauguré son local électoral le 12 septembre dernier à Sainte-Anne-des-Plaines, situé au 203, boulevard Sainte-Anne. 

Lorsqu’on demande à Simon Marcil comment s’organise les choses dans son local, ce dernier ne manque pas de répéter à quel point son équipe est bien préparée.

« Jusqu’à présent je peux compter sur plusieurs dizaines de bénévoles. J’ai une équipe efficace et expérimenté », a lancé Simon Marcil. 

Alors que les élections auront lieu le 21 octobre, celui-ci appelle les citoyens à faire front commun pour défendre les consensus de l’Assemblée nationale du Québec sur l’environnement et la laïcité de l’État.

« On a pris position contre tout nouveau passage d’oléoduc sur notre territoire, planter 4000 arbres dans la circonscription et défendre la loi 21 du Québec sur la laïcité. Je veux être la voix des citoyens de mon coin de pays, mais pour cela j’ai besoin que tous mettent l’épaule à la roue », a conclu Simon Marcil. 

Les citoyens souhaitant se joindre à l’équipe de Simon Marcil peuvent se rendre au 203, boulevard Sainte-Anne ou bien communiquer au 450 312-0413 et par courriel au [email protected]

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.