Publicité

25 février 2020 - 07:00

Bonifier l’offre de service du parc Lorraine

Complexe sportif de Lorraine: le cap du dépôt de subvention franchi

Par Salle des nouvelles

La Ville de Lorraine a officiellement déposé sa demande de subvention au gouvernement pour le projet de complexe sportif, dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS). La réalisation de ce projet est conditionnelle à l’obtention d’une aide financière. Le complexe a pour but de bonifier l’offre de service du parc Lorraine, pôle sportif et récréatif majeur sur le territoire lorrain.

Ce projet a réuni l’appui de la population et de nombreux partenaires, qui ont adopté une résolution d’appui ou remis des lettres d’intention, notamment plusieurs villes limitrophes, la commission scolaire de la Seigneurie des Mille-Îles et des associations sportives.

Parmi ces dernières, Patinage des Mille-Îles et l’Association de hockey mineur Lorraine-Rosemère ont même déposé une pétition comportant 2044 signatures appuyant la construction du complexe sportif. Autre fait notable, près de 1000 répondants, regroupant plus de 2000 personnes, ont participé à un sondage nettement favorable à la construction du complexe sportif. En clair, ce projet mobilise tant la population que les organismes et les institutions.

Réponse du gouvernement espérée dans le courant de l'été

« Dotées notamment d’une piscine de 25 mètres, d’une patinoire extérieure et d’un aréna, ces nouvelles installations viendront bonifier l’offre de service aux citoyens et répondre aux attentes clairement exprimées par la population. L’aréna actuel étant vétuste et ne répondant plus aux besoins des organismes, il fallait également agir pour assurer la pérennité du loisir et du sport chez nous », a souligné le maire de Lorraine, Jean Comtois.

Si la Ville obtient la subvention souhaitée, il est prévu qu’une campagne de financement participatif soit mise de l’avant afin de permettre aux gens de la communauté d’être partie prenante de ce projet mobilisateur. Une réponse du gouvernement est espérée au courant de l’été.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.