Publicité

17 août 2020 - 16:00

Nomination

Sainte-Thérèse: Christian Legault reprend les rênes du service de sécurité incendie

Par Salle des nouvelles

La Ville de Sainte-Thérèse a annoncé la nomination de Christian Legault, à titre de directeur du Service de sécurité incendie. Occupant ses nouvelles fonctions depuis le 3 août, il succède à Richard Grenier, en poste à Sainte-Thérèse depuis 43 ans.

Christian Legault a débuté sa carrière de pompier en 1992, au sein du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM). De 1999 à 2005, il a travaillé comme pompier à temps partiel pour la Ville de Sainte-Thérèse. Passionné par son métier, il choisit d’entreprendre en 2001 une seconde carrière en parallèle, soit celle d’enseignant à l’Institut de Protection contre les Incendies du Québec (IPIQ) à Laval jusqu’à l’an dernier, au moment de sa nomination comme chef de division aux opérations du SIM.

Son retour à la Ville de Sainte-Thérèse en tant que directeur du Service de sécurité incendie se veut la suite logique dans son cheminement de carrière, une nouvelle étape qu’il entreprend avec une grande détermination.

La retraite pour Richard Grenier

Richard Grenier a mené une brillante carrière au sein de la Ville de Sainte-Thérèse. Il a débuté en 1976, en tant que pompier auxiliaire aux côtés de son père, lui-même pompier à temps partiel à l’époque. Ayant le cœur à l’ouvrage et faisant preuve d’un dévouement exemplaire, il a gravi les échelons au fil du temps pour être nommé directeur du Service en 2007. En 2013, il a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II pour services rendus à la population.

Pour souligner son départ à la retraite, les directeurs de l’Entraide de la sécurité incendie des Basses-Laurentides se sont rassemblés vendredi à la caserne de Sainte-Thérèse pour lui faire une haie d’honneur. Un geste de solidarité qui témoigne de la grande appréciation de ses pairs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.