Publicité

12 mai 2021 - 06:00

Les citoyens invités à venir poser leurs questions

Rencontre citoyenne sur le budget fédéral avec Louise Chabot et Gabriel Ste-Marie

Par Catherine Deveault

Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, invite les citoyennes et les citoyens de la circonscription à une rencontre sur le budget fédéral 2021 le 18 mai prochain à 19 h. Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de finances et député de Joliette, Gabriel Ste-Marie, sera également de la rencontre pour faire une courte présentation et  répondre aux questions. 

« Il est important de s’intéresser à ce qu’il y a dans le budget fédéral de 2021. Au-delà des annonces du gouvernement, qu’est-ce qu’on y retrouve? Pour la pension de la sécurité de la vieillesse, on a annoncé une augmentation, mais seulement pour les 75 ans et plus et seulement à partir de juillet 2022. Concernant l’environnement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau? Quelles sont les annonces qui vont avoir un impact au Québec? J’invite les citoyens à se joindre à nous et à nous poser leurs questions », de déclarer Louise Chabot. 

Garder le contact avec les citoyens 

La rencontre en mode virtuel sera la deuxième de ce genre organisée par Mme Chabot, la première s’étant déroulée en avril dernier. « Avec les mesures sanitaires toujours en place, c’est une des façons de garder le contact avec les gens. Faire de la politique, c’est d’abord et avant tout aller à la rencontre des citoyens, les écouter, échanger. Les rencontres virtuelles permettent de conserver ce lien », de conclure la députée. 

Accès Zoom et Facebook 

La rencontre virtuelle se déroulera sur la plateforme Zoom et sur la page Facebook de la députée de Thérèse-De Blainville mardi prochain le 18 mai, à 19 h. Les citoyens intéressés à participer sont invités à communiquer avec le bureau de la députée par courriel à [email protected] pour obtenir le lien Zoom. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.