Publicité

19 août 2021 - 15:00

Hydro-Québec a lancé un nouveau programme

Sainte-Thérèse déposera une demande de subvention pour 4500 bornes de recharge

Par Catherine Deveault

Hydro-Québec a lancé un nouveau programme de subvention pour l’achat et l’installation de bornes sur rue : le programme 4 500 bornes  de recharge. Lors de la séance extraordinaire du 16 août, la Ville de Sainte-Thérèse a officialisé qu’elle ira de l’avant et déposera une demande de subvention pour ajouter 5 bornes doubles sur son territoire. 

Ce programme de subvention a débuté le 27 mai 2021 et se terminera à la fin de 2028 (durée de huit ans). Pour les deux premières années, le programme vise exclusivement les bornes installées sur les trottoirs pour permettre la recharge des véhicules électriques garés le long de la chaussée. 

Pour chaque borne de recharge sur rue, deux places de stationnement en épi, parallèles ou perpendiculaires à la bordure du trottoir doivent être réservées à la recharge.  

Les bornes sur rue doivent répondre à l’un des besoins de recharge suivants :

• Recharge de nuit dans les quartiers où les propriétaires de véhicules électriques  n’ont pas accès à des prises de courant privées  

• Recharge de jour au centre-ville et à proximité des commerces 

« Les emplacements n’ont pas encore été déterminés, mais nous trouvions important de déposer une demande pour nous prévaloir de ce programme visant à améliorer l’offre  de recharge dans les quartiers densément peuplés et au cœur de la ville. »

- La mairesse de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.