Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dès le 1er avril

Le Canada demande à ses principaux fournisseurs de divulguer leurs émissions de GES

durée 18h00
28 février 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

À compter du 1er avril prochain, le gouvernement du Canada demandera à ses principaux fournisseurs de divulguer leurs émissions de gaz à effet de serre et de fixer des cibles de réduction. 

C’est ce qu’a annoncé la présidente du Conseil du trésor, Mona Fortier, lors de son passage à la conférence GLOBExCHANGE, à Toronto, mardi.

Le communiqué de presse du Secrétariat du Conseil du trésor indique que «les principaux fournisseurs du gouvernement du Canada seront tenus de divulguer leurs émissions de gaz à effet de serre et de fixer des cibles de réduction»

Toutefois, les mots utilisés portent à confusion, car le même communiqué mentionne que «les approvisionnements du gouvernement fédéral de plus de 25 millions de dollars devraient inciter les fournisseurs à divulguer leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) et à établir des cibles de réduction».

Questionné à savoir si les entreprises seront «tenues de divulguer», donc obligées, ou alors si elles seront «incitées» à le faire, le directeur des affaires parlementaires du bureau de la présidente du Conseil du trésor a apporté ces précisions: «Afin d’offrir un certain degré de flexibilité pour s’adapter aux conditions du marché, la terminologie des exigences spécifiques sera spécifiée dans chaque contrat d’approvisionnement. Cela pourrait prendre la forme d’une exigence ou d’un incitatif.»

Dans un échange avec La Presse Canadienne, Scott Bardsley a précisé qu’il «existe deux mécanismes que les ministères peuvent utiliser pour inciter les fournisseurs à divulguer et à réduire leurs émissions dans le cadre de leurs processus d’approvisionnement».

L’un de ces mécanismes imposerait la divulgation de cibles et l’autre «donnerait des points supplémentaires aux fournisseurs qui peuvent produire la preuve de leur participation au Défi carboneutre du Canada ou à un programme équivalent».

Le Défi carboneutre impose aux participants de fixer des objectifs d'émissions nettes nulles d'ici 2050, mais il n'y a pas de pénalités si les objectifs ne sont pas atteints.

Le gouvernement fédéral achète pour plus de 22 milliards $ de biens et services par an, mais la base de données des contrats du gouvernement ne répertorie que 127 contrats individuels d'une valeur de plus de 25 millions $ l'an dernier.

Stéphane Blais, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Affaires municipales: un projet de loi contre la lourdeur administrative

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a l’intention de déposer un projet de loi pour réduire la lourdeur administrative de son ministère. Les contraintes administratives coûteraient aux municipalités 328 millions $ par année, selon l’UMQ. Lors de son discours de clôture des assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la ...

durée Hier 14h00

Nomination de Christian Schryburt à la présidence de l’ADGMQ

La Ville de Sainte-Thérèse est heureuse d’annoncer le renouvellement du mandat de son directeur général, M. Christian Schryburt, au poste de président du CA de l'ADGMQ – l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec. La Ville offre ses plus sincères félicitations à M. Schryburt et lui souhaite du succès dans ce second mandat, ...

23 mai 2024

Déception des membres du syndicat des travailleurs de la ville de Mont-Tremblant

Les membres du syndicat des travailleuses et travailleurs de la ville de Mont-Tremblant reçoivent durement l’offre d’appauvrissement de l’employeur. Le lundi 13 mai, les membres étaient convoqués en assemblée pour recevoir le rapport de négociation. « Malgré un début hâtif de la négociation en mai 2023, nous constatons que celle-ci avance très ...