Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 novembre 2017 - 11:26

Remplacer sa toiture : comment bien s'y préparer ?

Article commandité

Les premiers signes d'un vieillissement de votre toiture apparaissent et vous pensez qu'il est temps de songer à un remplacement ? Voici toutes les étapes à ne pas négliger.

Les signes qu'il est temps de remplacer son toit

Plusieurs indicateurs vous permettront de conclure qu'il est peut-être bientôt temps de remplacer une toiture. Les plus importants et les plus facilement identifiables sont :

  • des bardeaux (de cèdre ou d'asphalte) qui ondulent et qui frisent

  • apparition de longues lignes de moisissure

  • des signes visibles de perte de granules

  • apparition de tâches d'humidité dans le grenier

  • une facture énergétique à la hausse été comme hiver

Autant se préparer à consacrer un budget au remplacement de sa toiture avant que la facture ne grimpe trop vite.

L'inspection

Première étape indispensable lorsqu'on a décidé de remplacer une toiture, l'inspection générale de son état doit être minutieusement réalisée avant d'établir tout devis. Trop d'entrepreneurs négligent ce passage obligé afin de détecter tous les problèmes potentiels et d'établir une soumission adéquate.

Une inspection rigoureuse doit comprendre :

  • l'inspection extérieure

  • l'inspection intérieure

  • la remise d'un rapport d'inspection

  • une estimation précise et détaillée

  • une garantie avant travaux

Certaines déficiences ne peuvent se détecter qu'en accédant au toit. Une soumission ne devrait normalement pas être remise avant que le réparateur intervienne, à moins de vous retrouver avec des dépassements de travaux imprévus.

Les petits détails

Le CAA-Québec rappelle toutefois que des réparations mineures autour des percements (cheminée, aérateurs de toit, évents de plomberie, etc.) ne sont jamais à écarter. Un contrat de réfection devrait normalement inclure ces éventuels correctifs, mais dans une mesure qui doit rester raisonnable, il se peut que quelques petits travaux supplémentaires viennent s'ajouter en cours.

Faut-il accepter la pose de panneaux de contreplaqué ?

Si vous allez recourir aux services d'un spécialiste en réparation de toiture pour tous vos besoins à Montréal il se pourrait que vous soit proposée la pose de panneaux de contreplaqué de ⅜ po d’épaisseur en présence d’un pontage en planches.

En effet, les fabricants de bardeaux d’asphalte spécifient que le support doit être lisse et préconisent qu’il soit constitué de contreplaqué.

Vous pouvez le refuser, mais l’entrepreneur demandera sans doute de confirmer ce choix par une signature sur le contrat afin de se protéger contre un éventuel recours si des problèmes devaient survenir.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.