Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 mars 2018 - 09:38

Communication d'entreprise : comment renforcer son image ?

Article commandité

Une communication d'entreprise efficace ne passe pas seulement par des messages publicitaires, mais également par le renforcement de l'image dans des secteurs de communication encore trop souvent négligés.

Renforcer sa visibilité sur les réseaux sociaux

En 2015, les décisions d'achat via les réseaux sociaux ne représentaient encore que 10 % à 20 %, c'était près du double en 2017.

Affirmer son image sur les réseaux sociaux ne coûte pas cher, mais demande d'y consacrer du temps et un minimum de ressources. Pourquoi est-ce important ? Parce que plus d'une décision d'achat sur deux, au Québec, se passe désormais en ligne via différents créneaux tels que par exemple :

  • les comparateurs indépendants (d'assurances, de banques en ligne, de magasinage, etc.)

  • les avis clients et testeurs (sur Amazon, TripAdvisor, YouTube, etc.)

  • la réputation sur Facebook, Twitter, Pinterest, etc.

Une entreprise qui ne gère pas correctement ces canaux de communication est tout simplement invisible pour une grande partie de la population et notamment pour les 18-24 ans.

Renforcer son image internationale et polyglotte

Particulièrement au Québec, l'image d'une entreprise doit pouvoir se conjuguer en plusieurs langues. Les chiffres du dernier recensement ont montré une progression constante de la proportion d'anglophones au Québec qui représentent aujourd'hui près de 10 % de la population, accompagnée d'une forte progression du bilinguisme. Les anglophones ne sont pas non à négliger, essentiellement dans le Grand Montréal, qui représentent plus de 12 % de la population.

Il est utile pour les sociétés québécoises de contacter une entreprise de traduction et de révision si elles veulent se faire entendre par d'autres groupes ethniques que les seuls francophones et renforcer leur image, notamment à l'international.

Renforcer son image éthique

Il est désormais admis dans tous les secteurs de l'économie qu'un véritable cahier des charges en faveur d'un comportement éthique et responsable est exigé par les consommateurs. Un simple verdissage ne suffit plus pour gagner la confiance.

L'écoblanchiment doit absolument être remplacé par l'éco-responsabilité en douceur. En 2015, moins de 15 % des Québécois avaient confiance en l’engagement des entreprises en matière de développement durable, révèle l’Observatoire de la consommation responsable de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il faut que ça change !

Renforcer l'image de ses racines québécoises

Les entreprises québécoises jouissent d'une image de sérieux et de confiance à l'international. Elles devraient faire plus confiance à leurs racines.

Un exemple récent, celui de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec (FPAQ) qui a opté pour un dépoussiérage de son image. Sous le label Érable du Québec accompagné par la feuille iconique, la FPAQ a décidé d'affirmer clairement son origine et ses valeurs. Et ça marche !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.