Publicité
1 août 2019 - 14:00

Le CISSS des Laurentides se modernise avec la création d’une centrale de rendez-vous régionale pour la vaccination infantile 0-6 ans

Par Salle des nouvelles

Les parents d’enfants âgés de 0 à 6 ans de la région des Laurentides peuvent maintenant bénéficier d’une nouvelle centrale de rendez-vous régionale pour la vaccination infantile. Il est maintenant possible pour eux de prendre un rendez-vous en ligne via le site www.clicsante.ca une plateforme web simple et accessible, et ce, pour l’ensemble du territoire.

Ce virage technologique permet ainsi l’automatisation et la précision de tous les processus de suivis du calendrier de vaccination, et ce, que ce soit en ce qui concerne les confirmations, les rappels ou encore les relances de rendez-vous lesquels pourront se faire par l’envoi d’un courriel ou d’un texto. La prise de rendez-vous téléphonique demeure également active pour la population qui désire en bénéficier auprès de leur CLSC.

Par le déploiement de ce projet novateur, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides souhaite augmenter significativement les taux de couverture vaccinale pour les vaccins prescrits entre 0 et 6 ans par la Direction de santé publique.

Cette hausse est devenue prioritaire à la suite de la résurgence de certaines maladies, comme la rougeole, considérée éradiquée par la vaccination jusqu’à récemment. Encore à ce jour, la vaccination demeure le meilleur moyen de protéger les enfants contre différents maladies. C’est pourquoi il est recommandé de faire vacciner les enfants selon le calendrier de vaccination.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.