Publicité

22 juillet 2020 - 12:00

4 371 personnes contactées et 1 451 personnes embauchées grâce au site « Je Contribue »

Le CISSS de Laval: « Au nom de tout le personnel soignant, nous leur disons merci! »

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval tient à remercier toutes les personnes qui sont venues prêter main-forte au personnel du réseau depuis le mois de mars 2020. 

Les besoins en main-d’œuvre étaient criants et plus de 1 451 personnes ont répondu à l’appel du premier ministre. De ce nombre, plus de 600 personnes, embauchées à titre d’aide de service, sont demeurées dans les CHSLD et les sites non traditionnels tout au long de la crise.

Malgré le contexte extrêmement difficile dans lequel elles ont travaillé, elles ont développé des compétences profondément humaines, essentielles dans cette gestion de la pandémie. 

Par leur esprit d’entraide et par leurs compétences interpersonnelles, ces personnes ont contribué à redéfinir le rôle des aides de service. Un rôle qui sera véritablement adapté à leur expérience, notamment en développant de la relation d’aide avec les usagers, en participant aux activités occupationnelles, à l’alimentation et aux soins d’hygiène. Des fonctions qu’elles ont appris à connaître en mode accéléré durant la gestion de la crise sanitaire de la COVID-19. 

« Leur apport important a permis de maintenir des soins de qualité et de contribuer au bien-être de nos usagers. Au nom de tout le personnel soignant, nous leur disons merci! », mentionne Julie Lamarche, directrice des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques au CISSS de Laval. 

Présentement, des offres d’emploi sont soumises au personnel désirant poursuivre leur travail au CISSS de Laval, que ce soit à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé, en hébergement ou dans d’autres installations de l’établissement. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.