Publicité

18 août 2020 - 06:00

Pour la protection et la restauration écologique

Ancien golf de Rosemère: des citoyens se mobilisent

Par Salle des nouvelles

Lancée en juin dernier, l’Initiative citoyenne pour la protection et la restauration écologique du site de l’ancien golf de Rosemère a déposé jeudi une pétition auprès de la municipalité. Pour l'instant, elle rassemble 1826 signatures. 

La création du comité, le lancement de la pétition et ce premier dépôt de signataires constitue une réponse au conseil municipal de la Ville de Rosemère qui a récemment présenté sa vision du développement urbain.

« L’administration Westram propose de changer de nouveau le zonage du site de l’ancien golf de Rosemère pour permettre le développement immobilier sur 50% du territoire ainsi que la construction d’une route sur le terrain,  sans justification claire, expose un citoyen. Cette proposition va pourtant à l’encontre de la position du maire qui mentionnait que son « administration n’a aucunement l’intention de modifier le zonage actuel pour permettre une réduction de l’espace public du terrain de golf ».

Aucune option de protection, selon les citoyens

Les signataires de la pétition déplorent que la ville n’ait pas proposé d’option permettant de protéger et de restaurer écologiquement, au minimum la portion zonée publique (soit près de 90% du site) de l’ancien golf de Rosemère lors des récentes consultations publiques.

Les signataires souhaitent que la municipalité acquiert, protège et restaure ce vaste terrain d’une superficie de 60 hectares. L’initiative citoyenne s’inquiète du fait que la Ville commence les négociations avec le promoteur en proposant de ne protéger uniquement que 50% du site plutôt que son entièreté. 

La pétition rappelle que dans un contexte de changements climatiques, de déclin dramatique de la biodiversité ainsi que de crise sanitaire mondiale, l’importance de protéger et de mettre en valeur les espaces verts est largement reconnue.

La Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM), dont la Ville de Rosemère fait partie, vise la protection de 17% du territoire. À titre indicatif, Rosemère compte actuellement 6,7% d’aires protégées

 Subventions dans le cadre de la Phase 2
de la Trame verte et bleue de la CMM

L’Initiative citoyenne a profité du dépôt de la pétition pour demander au maire de déployer tous les efforts nécessaires pour pouvoir profiter des nouvelles subventions disponibles pour les projets contribuant à la mise en place de la phase 2 de la Trame verte et bleue de la CMM.

Annoncé ce printemps, cette nouvelle phase d’investissement prévoit au moins 150 millions de dollars pour l’acquisition, la protection et la mise en valeur des milieux naturels, incluant les anciens golfs. Or, la date limite pour le dépôt d’une demande préliminaire est le 30 septembre. 

Considérant la vision urbanistique de Rosemère, prospère, verte et fière ainsi que la nécessaire transition écologique, pour les citoyens, il importe de promouvoir l’économie locale par l’entremise de projets verts novateurs et inspirants. Suite au dépôt de cette pétition, le regroupement espère que la ville exécute les actions nécessaires pour que le site de l'ancien golf de Rosemère soit protégé, renaturalisé et que la ville puisse se prévaloir des programmes et subventions mis à sa disposition. Pour la suite, les membres de l'Initiative souhaitent que les élus sondent la population sur la meilleure façon de mettre en valeur ce site exceptionnel.  

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.