Publicité

22 octobre 2020 - 12:00

Comptabiliser les minutes d'activités pour mieux rivaliser

Défi des maires : les Lorrains et les Rosemèrois invités à bouger

Par Salle des nouvelles

Les maires des villes de Lorraine et de Rosemère invitent leurs citoyens à participer au Défi des maires, un concours encourageant l’activité physique, qui se déroulera jusqu'au 15 novembre prochain.

Pour participer, les résidents des deux municipalités doivent comptabiliser chaque minute d’activité physique accomplie en remplissant un court formulaire en ligne accessible sur les pages Web des deux villes. Au final, la ville qui obtiendra le plus de minutes remportera la joute.

Chaque participant court la chance de remporter un chèque-cadeau d’une valeur de 400 $, échangeable dans un supermarché de sa ville de résidence. Le tirage au sort se déroulera à la fin du défi. Bonne joueuse, la municipalité perdante affichera le drapeau de sa rivale sur le mât de son hôtel de ville… une idée qui insufflera certainement un sain esprit de compétition et l’envie de la population de défendre son territoire.

« J’encourage tous les Lorrains à se joindre à moi pour montrer combien nous sommes actifs. Chose certaine, le drapeau de notre ville paraîtrait fort bien devant l’hôtel de ville de Rosemère. Prêts à relever le défi ? À vos espadrilles, cordes à danser, vélos, planches à roulettes ! », lance Jean Comtois, maire de Lorraine.

« Sportifs, amoureux de la nature et sainement compétitifs, les Rosemèrois ont toujours eu de l’intérêt pour ce genre de défi, et je sais qu’ils défendront l’honneur de leur ville ! Bougeons pour notre bien-être et, surtout, n’oublions pas de remplir le formulaire en ligne si nous désirons que ce soit notre drapeau qui soit visible devant l’hôtel de ville de Lorraine ! », souligne le maire de Rosemère, Eric Westram.

Combien de citoyens de chacune des villes bougeront au cours du prochain mois ? Quelle ville remportera le défi ? À suivre…

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.