Publicité

21 janvier 2021 - 15:00 | Mis à jour : 15:03

Impasse des négociations avec la Ville de Bois-des-Filion

Vote de grève des employés cols bleus et cols blancs

Par Catherine Deveault

Devant une impasse dans leurs négociations avec la Ville de Bois-des-Filion, les employés cols bleus et cols blancs (SCFP 4492) ont voté à 100 % pour la grève pouvant être déclenchée au moment jugé opportun.

En novembre dernier, les membres ont rejeté à l’unanimité une offre monétaire dite finale par l’employeur.

« Il faut souligner que l’écart salarial moyen est d’environ 30 % par rapport aux villes comparables et que les employés ne bénéficient d’aucune sécurité d’emploi ni d’aucun régime de retraite. Tout en respectant la capacité de payer de la Ville, nous pensons sincèrement que ces salarié.e.s méritent mieux pour tout le travail essentiel qu’ils et elles accomplissent auprès de la population », a expliqué Maxime Valade, conseiller syndical du SCFP.

Convention collective échue

La convention collective est échue depuis le 31 décembre 2019. Les parties s’étaient entendues pour entreprendre les pourparlers de façon anticipée en juin 2019, les négociations piétinent depuis près d’un an, selon le syndicat.

« Devant l’intransigeance de la partie patronale, les syndiqués n’avaient pas d’autre choix que de mettre un peu de pression pour essayer d’arriver à une entente. Une demande en médiation sera déposée sous peu », de conclure le conseiller syndical.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.