Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Lancement des produits du Québec

Une certification pour mettre en valeur l’achat Québécois

durée 16h00
19 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville (CCITB) saluent la création de la nouvelle initiative « Produits du Québec », annoncée jeudi dernier par le Premier ministre du Québec, François Legault en compagnie de la ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours.

Ainsi, les entreprises québécoises pourront obtenir l’une des trois certifications qui ont été dévoilées soit « Produits du Québec », « Fabriqué au Québec » et « Conçu au Québec. » Cette subdivision devrait permettre de faire une place également dans l’achat québécois à des produits créés au Québec même si la matière première ne provient pas exclusivement du Québec, alors que la main-d’œuvre, le design et la transformation sont réalisés en sol québécois.

La FCCQ et la CCITB souhaitent également que les trois nouvelles certifications demeurent accessibles aux entreprises au cours des prochaines années, autant dans les coûts d’obtention que dans les démarches administratives pour bénéficier de la certification. Au passage, il serait important que la définition de « Conçu au Québec » soit flexible et inclusive, compte tenu de la nouvelle réalité du marché du travail qui favorise la collaboration à distance entre employés localisés dans différents lieux sur la planète, tout en ayant de la main-d’œuvre au Québec.

Pour la FCCQ et la CCITB, il serait également fondamental que le nouvel OSBL « Les Produits du Québec » s’arrime avec la plateforme « Panier bleu » pour mettre en lumière ces certifications, et dont la FCCQ et la CCITB souhaitent toujours la conversation vers une plateforme transactionnelle, par ailleurs.

« Nous sommes très heureux de l’avènement de ces trois certifications bien distinctives, pour mettre en lumière nos produits québécois et notre savoir-faire. Si le gouvernement met en place de grands efforts de promotion pour faire connaître ces nouveaux logos, nous sommes convaincus que ces initiatives pourraient inciter les consommateurs à se diriger davantage vers nos produits dans leurs achats, comme ils le font avec “Aliments du Québec” depuis un certain nombre d’années déjà, au bénéfice des 1 500 entreprises en agroalimentaires qui y participent. », affirme Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« Nous accueillons cette annonce avec beaucoup d’enthousiasme, l’impact sera très bénéfique pour les entrepreneurs de la région des Basses-Laurentides. En effet, chaque dollar investi dans des produits québécois assurera la pérennité des entreprises de toutes nos régions. Favoriser la contribution à nos produits locaux et notre expertise ne sera que bénéfique pour notre économie. », mentionne Cynthia Kabis, directrice générale de la CCITB.

« Depuis deux ans particulièrement, les définitions d’achat québécois se multiplient et cette classification amène davantage de précisions à notre sens, pour faire une place de choix à un maximum d’entreprises de chez nous qui représentent de l’achat local ou national. Il n’est pas rare que la disponibilité des matières premières en sol québécois ne soit pas toujours accessible, alors que les emplois, le design et la transformation sont faits au Québec. Ces entreprises ne seront pas écartées de l’initiative, alors qu’elles contribuent elles aussi à l’activité économique québécoise. Pourtant, elles font aussi partie de la définition d’achat québécois. », conclut Charles Milliard.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Près de 5000 espèces présentent un certain niveau de risque de disparition au Canada

Le rapport Espèces sauvages 2020 publié mardi par le gouvernement fédéral indique que 4883 espèces présentent un certain niveau de risque de disparition au Canada. La première étape afin de prévenir la disparition d’espèces est d’identifier celles qui existent, où elles se retrouvent et quel est leur statut. C'est ce que fait le Canada depuis ...

durée Hier 15h45

Les Canadiens utiliseraient moins d'articles en plastique

De nouvelles statistiques laissent croire que les Canadiens réduisent lentement leur utilisation de pailles et de sacs d’épicerie en plastique avant l’entrée en vigueur le mois prochain de l’interdiction nationale de ces articles. Le gouvernement du Canada cherche à réduire la pollution plastique intérieure d’ici la fin de la décennie alors que ...

durée Hier 11h00

Un hiver coriace, tenace et riche en tempêtes à venir

Préparez vos pelles à neige, car un hiver «coriace, tenace et riche en tempêtes» est en train de s’installer au Québec.  Les saisons se suivent, mais ne se ressemblent pas, car si l’automne a été marqué par la douceur du soleil et des températures au−dessus des normales, l’hiver sera rude selon les prévisions de MétéoMédia. «En raison du ...