Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Environnement

Des chercheurs font le lien entre événements extrêmes et changements climatiques

durée 12h00
24 juillet 2023
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Que l’on parle des feux de forêt, des inondations ou des vagues de chaleur qui sévissent partout dans le monde cet été, des chercheurs sont déjà à pied d’œuvre pour estimer la façon dont les changements climatiques affectent ces phénomènes météorologiques extrêmes.

Le gouvernement fédéral a formé récemment le Projet d’attribution rapide des événements extrêmes, qui est dirigé par le chercheur scientifique Nathan Gillett.

La mission de cette équipe est de cerner en peu de temps, soit quelques jours ou semaines, quel rôle ont joué les changements climatiques dans un événement météorologique précis, qu’il s’agisse d’un feu de forêt au Québec ou d’une inondation en Colombie-Britannique.

Pour y arriver, les experts utilisent la science de l'attribution, un domaine relativement nouveau dans lequel la modélisation et les statistiques servent à déterminer dans quelle mesure les gaz à effet de serre augmentent la probabilité que se produise un événement météorologique extrême.

Apparue il y a une vingtaine d’années, la science de l’attribution est aujourd’hui à ce point avancée que les experts peuvent faire leurs calculs rapidement, ce qui, estiment-ils, est essentiel pour demeurer pertinent dans le débat public.

La science de l’attribution est aussi utilisée par les gouvernements de partout dans le monde dans l’élaboration de leurs plans d’adaptation aux changements climatiques.

Les entreprises s’en servent quant à elles pour estimer les risques liés aux changements climatiques pour leurs projets, tandis que les avocats peuvent y avoir recours dans les dossiers où il faut déterminer de la responsabilité.

Bob Weber, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 février 2024

Les outils pour cesser de fumer sont connus, mais peu utilisés par les fumeurs

Une recherche indique que même si une majorité de fumeurs et d’anciens fumeurs récents du Québec connaissent les services d’aide pour renoncer au tabagisme, peu les utilisent.  Un document publié jeudi par l’Institut national de santé publique (INSPQ) ajoute que même les aides pharmacologiques et les services bien connus sont relativement peu ...

22 février 2024

Les hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires bondissent au Canada

Alors que de nombreux hôpitaux sont surchargés un peu partout à travers le pays, le nombre d'hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires a grimpé en flèche, revenant ainsi aux taux prépandémiques.  C'est ce que révèlent les données de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) publiées jeudi. Pour la période 2022-2023, ...

22 février 2024

Nouvelle plateforme pour aider les aînés à prendre en charge leur santé

Une nouvelle plateforme dévoilée officiellement jeudi vise à fournir aux aînés et à leurs aidants les informations dont ils ont besoin pour prendre en charge leur état de santé ― dans un contexte où, on le sait, il n'y a pas suffisamment de ressources pour répondre à tous les besoins d'une population vieillissante. Élaborée par la Fondation AGES ...