Publicité
12 décembre 2018 - 10:19 | Mis à jour : 10:34

L’Armada s'unit contre la faim

Par Salle des nouvelles

L’Armada de Blainville-Boisbriand est fière de participer à une initiative qui aura des retombées bénéfiques pour la région des Laurentides. Dans le cadre de la Grande Guignolée des médias pour Moisson Laurentides, l’équipe souhaite contribuer une fois de plus à vaincre la faim et ainsi soutenir les personnes plus vulnérables.

Le 15 décembre prochain, dès 19 h, les adeptes de hockey sont invités à assister à un match opposant l’Armada de Blainville-Boisbriand au Phoenix de Sherbrooke. Lors de cet événement, plusieurs bénévoles de Moisson Laurentides seront présents au Centre d’excellence Sports Rousseau afin de recueillir vos dons en denrées et en argent.

Moisson Laurentides rappelle que la pauvreté n’est pas un choix de vie. Il y a malheureusement une multitude de situations temporaires ou permanentes pouvant mettre les gens en situation de vulnérabilité. De plus, certains produits se font plus rares dans les banques alimentaires. Par conséquent nous vous suggérons quelques aliments non périssables à offrir : produits céréaliers, fruits et légumes en conserves, jus de fruits et de légumes, produits d’hygiène personnelle, aliments pour bébé, etc.

Pour plus d’information sur l’événement, vous pouvez contactez l’Armada de Blainville-Boisbriand au 450 276-2328.
 

À propos de Moisson Laurentides

 

Moisson Laurentides rappelle que, pour chaque dollar reçu, il redonne l’équivalent de 17 $ en denrées 3,5

millions de kilogrammes de denrées sont distribués chaque année, soit l’équivalent de plus de 22 millions

en valeur marchande En soutenant Moisson Laurentides, vous permettez à 82 organismes de nourrir plus

de 20 000 personnes, dont le tiers sont des enfants, chaque mois.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.