Publicité

21 octobre 2021 - 08:00

Olympienne de Saint−Jérôme

Cendrine Browne à la Coupe du monde de ski de fond

Par La Presse Canadienne

Quatre Québécois feront partie de l’équipe canadienne qui participera à la prochaine saison de la Coupe du monde de ski de fond, a annoncé Nordiq Canada par voie de communiqué mercredi matin.

Il s’agit de l’Olympienne Cendrine Browne, de Saint−Jérôme, Katherine Stewart−Jones, de Chelsea, Antoine Cyr, de Gatineau, et Olivier Léveillé, de Sherbrooke. Les autres membres de l’équipe canadienne sont Dahria Beatty, Maya MacIsaac−Jones, Russell Kennedy et Graham Ritchie. 

Les représentants de l’unifolié se dirigeront vers l’Europe le 18 novembre, en prévision des trois premières semaines de la Coupe du monde. 

Pendant que les Québécois et Kennedy participeront à la Coupe du monde de Ruka, en Finlande, du 26 au 28 novembre, Beatty, MacIsaac−Jones et Ritchie s’exécuteront aux mêmes dates à la Coupe du monde de Gala, en Norvège. 

Le groupe se réunira ensuite pour les Coupes du monde de Lillehammer (3 au 5 décembre), de Davos (11 et 12 décembre), et Dresde (18 et 19 décembre). 

Les fondeurs canadiens reviendront par la suite au pays pour la période des Fêtes, avant de participer aux essais olympiques et aux championnats du monde junior/U23 à Canmore, en Alberta, du 6 au 11 janvier 2022. 

Les Jeux olympiques d’hiver de Pékin se dérouleront du 4 au 20 février 2022.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.