Publicité
21 août 2019 - 09:00 | Mis à jour : 11:27

Centre d’aide personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques Laurentides et l’Association des parents d’enfants handicapés des Hautes-Laurentides

La Fondation de la FMSQ accorde 56 870 $ à deux organismes de la région des Laurentides qui offrent du répit aux proches aidants

Par Salle des nouvelles

La Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FFMSQ) a le plaisir d’annoncer l’octroi d’un soutien financier totalisant 56 870 $ à deux organismes des Laurentides pour la réalisation de projets permettant d’offrir du répit aux proches aidants. Il s’agit du Centre d’aide personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques Laurentides et l’Association des parents d’enfants handicapés des Hautes-Laurentides. 

« On oublie trop souvent que les proches aidants ont un rôle exigeant. Pourtant, jour après jour, ils consacrent temps et énergie à leurs proches ayant une incapacité portant atteinte à leur autonomie. Ils se donnent sans compter et n’attendent rien en retour. Depuis sa création en 2012, notre Fondation appuie leur cause et cherche à leur offrir un peu de répit. Permettant aux proches aidants de profiter d’un véritable temps d’arrêt, les deux projets que nous appuyons aujourd’hui atteignent parfaitement cet objectif, et nous sommes fiers de pouvoir contribuer à leur réalisation », a déclaré la présidente de la FFMSQ, Dre Diane Francœur. 

Centre d’aide personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques Laurentides 

La FFMSQ accorde un soutien financier de 36 107 $ au Centre d’aide personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques Laurentides pour l’achat de matériel spécialisé et le maintien de l’offre de répit hors domicile pour quarante personnes traumatisées crâniennes et handicapées physique adultes. L’aide versée couvrira le salaire de l’intervenant et ses frais de déplacement.

Fondé en 1997, le Centre d’aide personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques Laurentides a pour mission de favoriser l’intégration sociale des personnes adultes vivant avec un traumatisme crânien ou un handicap physique dans les Laurentides.

L’Association des parents d’enfants handicapés des Hautes-Laurentides

L’Association des parents d’enfants handicapés des Hautes-Laurentides obtient un soutien financier de 20 760 $ de la FFMSQ pour la réalisation d’un projet de permettant la tenue de 6 fins de semaine de répit auxquelles participeront une douzaine d’aidés au cours de la prochaine année. L’aide versée couvrira le salaire des intervenants qui prendront soin des aidés pendant que leurs proches aidants profiteront d’un moment de repos. 

Fondée en 1990, l’Association des parents d’enfants handicapés des Hautes-Laurentides a pour mission d’offrir du soutien aux familles au sein desquelles vit un enfant, un adolescent ou un adulte ayant des limitations fonctionnelles liées à un trouble du spectre de l’autisme, à une déficience intellectuelle, neurologique, sensorielle ou autre; de sensibiliser la population aux besoins de ces familles; ainsi que de favoriser l’intégration et la participation sociales des jeunes à la communauté.

À propos de la Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec 

La Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, organisme de bienfaisance régi par la Loi de l’impôt sur le revenu, a été créée en 2012. En soutenant financièrement divers projets de répit, la Fondation souhaite améliorer de façon très concrète la vie des proches aidants au Québec, des gens qui s’investissent entièrement pour soutenir un proche qui souffre d’une incapacité liée à une maladie permanente ou dégénérative, ou à un handicap. 

La FFMSQ invite les organismes offrant des services de répit à lui soumettre des projets et rappelle qu’elle procède à l’évaluation des demandes en continu. Pour plus de renseignements sur les critères d’admissibilité, consultez le fondation.fmsq.org

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.