Publicité
2 février 2020 - 06:00

Le Pôle d'économie sociale des Laurentides a convié les acteurs du bois

Atelier interentreprises : des solutions pour réduire l'enfouissement de bois

Par Salle des nouvelles

Le Pôle d’économie sociale des Laurentides (CSEESL) a récemment convié les acteurs du secteur du bois autour d’un premier atelier de maillage interentreprises. Conçu sous une formule Lab express, l’événement régional a réuni une trentaine de personnes autour de l’économie circulaire spécifique au secteur de bois.

L’objectif était d’abord de créer des liens entre les générateurs de résidus de bois et les repreneurs potentiels qui souhaitent transformer ces déchets en richesse. Avec plusieurs collaborateurs du milieu, les organisations participantes ont eu l’occasion d’échanger et de réfléchir collectivement à des solutions innovantes pour créer de la richesse et optimiser l’utilisation de la matière. L’atelier a permis de créer des synergies entre les organisations présentes.


Marc-André Caron, directeur général du Pôle d’économie sociale des Laurentides, compte bien renouveler ce type d’expérience:« L’économie circulaire est un système de production, d’échanges et de partage permettant le progrès social, la préservation du capital naturel et le développement économique des collectivités. Comme promoteur de l’économie sociale, nous nous positionnons au cœur de ce modèle de transformation sociale et économique. »


Quatre projets candidats

Réalisé avec la collaboration de Synergie Économique Laurentides et de la Coopérative de développement régional Outaouais-Laurentides, l’événement est un bel exemple de coconstruction d’un processus de développement économique durable et équitable. Le TIESS (Territoires innovants en économie sociale et solidaire), une instance nationale en transfert de connaissances, a présenté son nouvel appel d’initiatives visant à mettre de l'avant des stratégies d’économie circulaire, dans une dynamique d’économie sociale.

Les quatre projets conçus sont donc les premiers à pouvoir soumettre leur candidature. Une fois la sélection terminée, en avril, les projets retenus pourront bénéficier d’un accompagnement par les professionnels du TIESS afin de déployer leur projet.

Nouvelle vie aux ressources

L’économie circulaire est un concept de plus en plus connu et répandu au Québec et au Canada. Elle permet non seulement de réduire à la source la consommation de ressources et préserver les écosystèmes, mais elle s’active aussi à donner une nouvelle vie ou à prolonger la durée de vie des produits et des composantes.

L’économie sociale s’avère quant à elle une voie toute indiquée pour soutenir cette économie dynamique et durable, notamment par ses valeurs fondatrices et sa dimension collective à fort impact sur les communautés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.