Publicité

30 mars 2020 - 17:30

Par la Direction de santé publique des Laurentides

Une ordonnance de confinement émise à la communauté juive de Boisbriand

Par Salle des nouvelles

La Direction de santé publique des Laurentides a tenu un point de presse aujourd’hui même avec la Ville de Boisbriand et la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville afin de faire le point sur l’ordonnance de confinement à la communauté juive Tosh de Boisbriand.

Émise hier, cette ordonnance de confinement durera 14 jours. Elle survient au moment où des cas positifs à la COVID-19 sont répertoriés au sein de la communauté.

Les dirigeants de la communauté juive collaborent très bien avec la Direction de santé publique des Laurentides et s'assurent que les mesures de protection soient mises en place pour protéger leur population ainsi que les résidents des municipalités limitrophes. Les écoles sont fermées, les rassemblements interdits et les commerces d'alimentation ont mis en œuvre certaines mesures pour protéger la population.

Les membres de cette communauté entretiennent beaucoup de liens sociaux et la population est très dense dans un territoire relativement petit. Ce confinement temporaire a été imposé pour faire en sorte que la situation de la COVID-19 ne s'aggrave pas. Cette situation temporaire facilitera le travail d'enquête sur les cas et les contacts possibles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.