Publicité

16 août 2021 - 15:00

Collaboration de la population demandée 

Consulter au bon endroit pour le bon problème 

Par Catherine Deveault

L’achalandage demeurant élevé dans les urgences des six hôpitaux de la région des Laurentides soit ceux situés à Saint-Eustache, Lachute, Saint-Jérôme, Sainte-Agathe-des Monts, Rivière-Rouge et Mont-Laurier, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des  Laurentides demande la collaboration de la population afin de faciliter l’accès aux soins et services pour les usagers dont le cas est urgent et nécessite des soins rapidement. 

« En matière de solutions, la collaboration de la population reste notre meilleure alliée. Chaque personne ayant un problème de santé non urgent peut aider à diminuer l’achalandage dans nos urgences en tout  temps en consultant au bon endroit, selon son besoin, lorsque cela est possible », rappelle la présidente directrice générale du CISSS des Laurentides, Mme Rosemonde Landry.  

Les usagers dont la situation n’est pas urgente sont invités à consulter leur médecin de famille, leur pharmacien, un médecin dans une clinique sans rendez-vous ou encore à communiquer avec Info-Santé, en composant le 811, où une infirmière pourra les conseiller et les diriger vers le service approprié. 

Une personne dont la situation nécessite des soins de manière urgente est toujours invitée à se rendre à l’urgence afin qu’elle reçoive les soins essentiels dont elle a besoin.  

Achalandage élevé

L’achalandage actuel constaté dans les urgences du CISSS des Laurentides est plus élevé qu’à l’habitude. Différents facteurs peuvent expliquer la situation dont l’augmentation des consultations par la population en cette période plus stable face à la COVID-19 ainsi que la hausse de la population estivale des Laurentides avec la présence des touristes ou de résidents saisonniers.  

Le CISSS des Laurentides demeure en action pour améliorer la situation actuelle et tient à remercier ses équipes pour le travail effectué ainsi que la population pour sa collaboration.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.