Publicité

3 octobre 2021 - 14:30 | Mis à jour : 14:33

Grands Frères Grandes Sœurs

Lancement d’un programme de mentorat pour les jeunes de 16-21 ans

Par Salle des nouvelles

Lors du point de presse jeudi, le ministre Lionel Carmant, délégué à la Santé et aux Services sociaux, a annoncé le déploiement d’un nouveau programme de mentorat jeunesse. 

En effet, passé le cap de la majorité, de nombreuses ressources d’aides ne sont plus disponibles pour les jeunes qui ont été accompagnés par la protection de la jeunesse. 

Les besoins sont pourtant bien réels, puisqu’il est souvent temps de chercher un emploi, trouver un logement, gérer son budget, etc.  Avec un faible soutien familial, peu de ressources financières et des séquelles d’expériences difficiles, le défi est de taille. 

Le programme de mentorat s’adresse aux jeunes âgé.es de 16 à 21 ans, recevant des services dans le cadre de la Loi de la protection de la jeunesse (LPJ) ou de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA). Ceux.celle-ci seront jumelés.es à un.e mentor.e bénévole pour réaliser deux fois par mois une activité d’une demi-journée.   

« Par la création de ces relations de mentorat enrichissantes, nous nous attendons à constater des progrès de développement chez les jeunes, principalement l’amélioration des compétences socioémotionnelles et des fonctions exécutives. Cela favorisera la transition vers la vie adulte, notamment pour les jeunes qui étaient hébergés sous la responsabilité de l’État et qui deviennent autonomes à 18 ans », a indiqué Maxime Bergeron Laurencelle, de la Direction générale de Grands Frères Grandes Sœurs du Grand Montréal (GFGSGM).

Travaillant conjointement avec la direction du programme jeunesse du CIUSSS du Centre-Sud-del’Île-de-Montréal, les GFGSPN offriront par la relation de mentorat une continuité et une stabilité aux jeunes. Spécialisé en mentorat jeunesse depuis plus de vingt-six ans, l’organisme sera en charge de former les bénévoles, créer et superviser les jumelages afin que les relations soient stables pour un minimum de trois ans. 

Ce projet pilote de trois années débutera dans l’ensemble de la province par les douze organismes Grands Frères Grandes Sœurs. D’ici 2024, c’est entre 400 et 500 jeunes Québécois.es qui pourront bénéficier du programme de mentorat. 

Il s’inscrira ainsi dans les recommandations de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, en renforçant le mentorat et les ressources communautaires, dédiées aux 18-21 ans.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.