Publicité

19 octobre 2021 - 15:30 | Mis à jour : 15:38

CISSS des  Laurentides

Une nouvelle spécialité en endoscopie à l’Hôpital régional de Saint-Jérôme

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des  Laurentides est vient d’annoncer l’ajout d’une spécialité en endoscopie, au bénéfice de la population de  la région.

Appelé cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE), cet examen permet, à l’aide  d’un tube souple, d’explorer la vésicule biliaire et le conduit pancréatique. 

La première intervention a été réalisée par le Dr Yves Semerjian, chirurgien général de l’équipe de chirurgie  de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme. Le Dr André Roy, chirurgien hépatobiliaire et pancréatique du CHUM, compte également parmi les premiers spécialistes de la région à pratiquer cet examen. 

Rosemonde Landry, présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides, est heureuse de  cette annonce. « Je suis fière que la population puisse bénéficier de cette nouvelle expertise dans notre  région. Annuellement, c’est près de 400 examens qui pourront être pratiqués », souligne-t-elle.  

Ce service sera principalement offert à l’Hôpital régional de Saint-Jérôme et desservira l’ensemble de la  population du territoire Laurentien. 

Le CISSS des Laurentides souhaite remercier le Centre hospitalier de l’Université de Montréal qui a reçu  jusqu’ici les usagers des Laurentides ayant besoin de cet examen. Le CHUM poursuivra sa collaboration  pour les cas de nature plus complexes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.