Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 avril 2011 - 14:43

Le Parti conservateur tente sa chance dans Marc-Aurèle-Fortin

Par Simon Dessureault

Le Parti conservateur du Canada (PC) a finalement nommé sa candidate dans la circonscription de Marc-Aurèle-Fortin. Johanne Théoret tentera donc sa chance dans cette forteresse bloquiste.

Mme Théorêt œuvre dans le domaine de la cosmétique. Dans son parcours politique, elle est membre de l'exécutif conservateur de Rivière-des-Milles-Îles depuis 2008.

«Pour être capable de changer les choses et améliorer nos conditions sociales, il faut s'engager dans notre communauté. Ce n'est pas en demeurant constamment dans l'opposition avec un parti qui ne pourra jamais prendre le pouvoir que l'on peut concrétiser des projets », a affirmé la candidate.

Mme Théorêt a aussi mentionné que la meilleure façon de défendre les intérêts du Québec est d'être présent à la table des négociations. « Le gouvernement du Canada a besoin de gens de chez nous qui comprennent les besoins de nos populations, des personnes âgées et des plus démunies de notre société. Le PC met l'emphase sur l'économie afin que les gens de chez nous puissent tous avoir un emploi et améliorer leur condition de vie », a-t-elle déclaré.

Un accueil positif

La candidate conservatrice a entamé son porte à porte. L'accueil est très positif selon elle. « Les citoyens commencent très sérieusement à se poser des questions sur l'utilité du Bloc québécois (BQ) à Ottawa. Les gens se souviennent que Lucien Bouchard avait déclaré lors de la naissance du BQ que les succès de cette formation politique se mesureraient à la brièveté de son mandat. Après 20 ans de présence à Ottawa, le parlement serait-il devenu le Sénat des souverainistes », se questionne Mme Théoret.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.