Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 avril 2011 - 12:49

Des pancartes électorales contiennent une erreur de français

Par Josiane Yelle

Les 500 pancartes électorales du candidat libéral Denis Joannette contiennent une erreur de français dans l'inscription du nom de la circonscription.

Depuis le déclenchement des élections, le 25 mars dernier, les électeurs peuvent apercevoir le mot « Rivière-des-Mille-Îles » écrit avec un « s » au mot « mille ».

Joint à son bureau de comté, M. Joannette a indiqué qu'il s'agissait d'une erreur de l'imprimeur. « Je m'en suis rendu compte lors de la livraison. Nous avions le choix de réimprimer toutes les pancartes ou d'apposer des autocollants. Nous avons choisi cette deuxième option. Ça aurait été du gaspillage que de tout recommencer. »

Le candidat libéral ne semble pas avoir hésité avant de faire son choix. « Je dois faire une annonce environnementale au cours des prochains jours. Jeter toutes les pancartes aurait été à l'encontre de celle-ci », a-t-il ajouté.

Habituellement, les imprimeurs font parvenir des épreuves afin qu'elles soient approuvées par le client avant d'imprimer toutes les affiches. Le directeur de la campagne du candidat Denis Joannette, Normand Houde, a toutefois précisé qu'il ne se souvenait plus d'avoir vu lesdites épreuves.

À quelques semaines du scrutin fédéral, l'équipe de Denis Joannette sillonne donc tout le comté afin de corriger la coquille qui figure sur les pancartes. « C'est une question de jours. Certaines pancartes sont déjà corrigées », a indiqué le candidat qui devra aussi corriger. ses cartes d'affaires.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.