Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 octobre 2017 - 08:47 | Mis à jour : 08:49

Table ronde du député Ramez Ayoub sur la stratégie nationale pour les aînés

Pour des logements de qualité et abordables, des revenus décents et un cadre de vie inclusif pour les ainés

Par Salle des nouvelles

« Apporter des solutions pour bien loger nos aînés, à un loyer abordable, dans des logements de qualité, afin d’y vivre en sécurité, avec des revenus décents, dans un cadre de vie inclusif et intéressant, voilà les objectifs que je vais transmettre au gouvernement pour l’établissement de la stratégie nationale pour les aînés. »

Le député de la circonscription fédérale de Thérèse-De Blainville, Ramez Ayoub, s’est ainsi dit satisfait des pistes de réflexion et des recommandations qui sont ressorties des discussions tenues à l’occasion de la table ronde traitant de la Stratégie nationale des aînés qu’il a organisée à son bureau de comté de Blainville le jeudi 12 octobre dernier.

Cette rencontre productive de réflexion et d’échanges d’idées a rassemblé des intervenants issus de plusieurs comités de la région dans la foulée de la première réunion du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (Comité HUMA) sur la promotion de l’intégration et de la qualité de vie des aînés canadiens.

« Il est primordial que nos aînés bénéficient de tous les soins et encadrements nécessaires afin de leur assurer une qualité de vie digne et ce, à tous points de vue. C’est pourquoi notre gouvernement est à élaborer une Stratégie nationale pour les aînés et nous y contribuerons avec ces échanges constructifs et porteurs que je présenterai au Comité HUMA  », a souligné le député Ramez Ayoub.

Quatre thèmes sont resssortis pendant cette rencontre de travail. Il a été question de la façon dont le gouvernement peut améliorer l’accessibilité des aînés au logement de qualité, abordable et accessible tout comme des enjeux à adresser pour améliorer la sécurité du revenu des aînés vulnérables. Il a été question de la manière dont le gouvernement peut améliorer l’ensemble de la qualité de vie et du mieux-être des aînés, notamment par les programmes communautaires, l’inclusion sociale et l’encadrement en santé, dans un contexte sensible aux réalités locales et régionales.

« Je tiens à remercier sincèrement les participants de cette table ronde d’avoir échangé avec ouverture et respect sur ces enjeux capitaux. Il est important d’entendre ce que les gens ont à dire. Nos échanges ont été extrêmement constructifs et je les transmettrai au gouvernement pour qu’ils aient un impact positif sur les décisions et choix à venir », précise M. Ayoub.

Les actions du gouvernement fédéral

  • Six milliards $ sur 10 ans pour améliorer l’accès à des services de soins à domicile
  • Plus de 750 000 personnes âgées reçoivent des prestations améliorées du Supplément de revenu garanti (jusqu’à 947 $ par année)
  • Rétablissement de l’âge d’éligibilité à la Sécurité de vieillesse et au Supplément de revenu garanti à 65 ans
  • Investissement de 2,3 milliards $ sur deux ans au soutien des logements de qualité et abordables
  • Crédit d’impôts pour les aidants naturels et nouvelle prestation de soins de santé de l’assurance-emploi


Photo : 
Les citoyens ayant pris part à cette table ronde : Nicole Gravel du comité des usagers CSSS, Denise Rochon, membre de plusieurs comités d’aînés, Georges Flanagan, président de l’Association de l’âge d’or de Bois-des-Filion, Gilbert Guénette, conseiller municipal de Bois-des-Filion, Ramez Ayoub, député fédéral de la circonscription de Thérèse-De Blainville, Daniel Landry, comité des résidents de Drapeau-Deschambault, Antonio Ciarciaglino, directeur OMH Sainte-Thérèse, et Andrée St-Jacques, du comité Les dîners de l’amitié Blainville.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.