Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 mai 2018 - 06:00

Le Centre récréoaquatique de Blainville ouvre ses portes aux Thérésiens

La Ville de Sainte-Thérèse est très heureuse d’annoncer qu’à compter du 8 septembre 2018, les Thérésiennes et les Thérésiens auront accès aux activités de bain libre du Centre récréoaquatique de Blainville, aux mêmes coûts et conditions que les Blainvillois, sur présentation d’une Carte citoyen valide.

Une résolution a officialisé l’entente survenue entre les villes de Sainte-Thérèse et de Blainville à cet effet lors de la séance du conseil municipal du 7 mai dernier. « Cette entente intermunicipale avec la Ville de Blainville nous permet de bonifier l’offre de services offerte aux citoyens de Sainte-Thérèse. Le bain libre intérieur est une activité des plus appréciées et le Centre récréoaquatique est une infrastructure moderne située à proximité de chez nous », a déclaré la mairesse de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant.

D’une durée de quatre ans, l’entente vise les citoyens de Sainte-Thérèse, de même que les employés municipaux et leur famille immédiate. Pour s’en prévaloir, il suffira de présenter une Carte citoyen valide et de payer les frais associés au bain libre. Les écoles situées à Sainte-Thérèse pourront également bénéficier d’un accès à la piscine.

Le Centre récréoaquatique de Blainville est situé au 190, rue Marie-Chapleau à Blainville. L’horaire et les modalités sont disponibles au www.blainville.ca.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.