Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 mai 2018 - 16:03

4 conseils pour devenir enceinte

Article commandité

Quand l’envie d’un bébé se fait sentir, les couples ont hâte de concrétiser leur projet. Mais il arrive parfois que la grossesse se fasse attendre. Pas de panique ! Tout arrive à qui sait bien s’y prendre.

Comprendre son cycle menstruel

La femme ne peut pas tomber enceinte à tout moment. En comprenant bien comment fonctionne le cycle menstruel, on augmente grandement ses chances de devenir enceinte. Pour cela, il faut repérer les jours d’ovulation, en général à partir du 14e jour du cycle, afin de programmer les rapports sexuels. C’est à partir de là que l’ovaire est libéré dans la trompe de Fallope et qu’il est accessible à la fécondation par les spermatozoïdes.

Pour repérer son ovulation, il suffit de prendre sa température tous les jours à la même heure. Quand elle augmente de 1 ou 2 degrés, c’est le bon moment. Prévoyez des rapports avant, et non après, dans la mesure où les spermatozoïdes survivent jusqu’à 18 heures. Des rapports entre le 12e et le 15e jour augmenteront vos chances de tomber enceinte. Pour celles qui n’aiment pas le thermomètre, il existe des tests d’ovulation.

Préparer son corps

Un corps trop maigre ou obèse ne favorise pas la grossesse. Sans brusquer votre organisme qui pourrait subir des déséquilibres hormonaux, pensez à y remédier.

Il faut aussi éliminer les toxines. Un taux important est responsable d’une acidité dans les organes génitaux de la femme. Boire beaucoup d’eau, manger équilibré, éviter les boissons gazeuses ou alcoolisées, la caféine, les aliments transformés ou les acides gras contribuent à un corps sain.

Éviter le stress

La pratique du yoga, la méditation, la natation apaisent les tensions et favorise à un meilleur équilibre hormonal.

Consulter un spécialiste

Si après 18 à 24 mois, il n’y a pas de grossesse, mieux vaut consulter un spécialiste accompagné de votre partenaire. Il procèdera à une série d’analyses pour repérer le problème. Vous serez questionnés également sur vos parcours médicaux et vos antécédents familiaux. Selon les résultats, on vous proposera différentes aides, médicales, mais aussi psychologiques. Parfois, le manque d’estime de soi peut être un frein à la maternité. Vous pourrez aussi vous renseigner sur la procréation assistée. Cette solution nécessite plusieurs étapes : stimulation des ovaires, injections hormonales, ponction des ovules, fécondation et transfert des embryons dans l’utérus.

Une grossesse est parfois le parcours du combattant, il faut s’armer de patience et de courage. Mais cela en vaut la peine !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.