Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 octobre 2018 - 11:36 | Mis à jour : 11:49

Le député fédéral invite les citoyens à appuyer la motion 189 en signant la pétition

Chaque année, au Canada, 4500 personnes sont dans l’attente d’un don d’organe. Conscient qu’il s’agit d’une question humaine très sensible, qu’il  faut aborder avec respect, le député fédéral de la circonscription Thérèse-De Blainville, Ramez Ayoub, a convié, le jeudi 11 octobre dernier, plusieurs personnalités issues du monde politique, médical, et associatif, venues endosser la motion 189 sur le don d’organes. Motion qui fut présentée, en première lecture, à la Chambre des communes le 25 septembre dernier.

« Malheureusement, encore aujourd’hui, trop des personnes ne trouveront pas de donneurs compatibles », affirme M. Ayoub, « Il est important pour notre pays de se doter d’un système de don et de greffe plus solide afin d’améliorer la qualité de vie de bon nombre de Canadiens. Je crois sincèrement que nous devons faire mieux, pour la vie de ceux et celles dont le seul espoir est un don d’organes

Rappelons que ces personnes vivent avec l’espoir de retrouver la santé, de renouer avec la vie active, de contribuer, de participer à des activités de tous les jours, ou tout simplement de pouvoir apprécier les petits bonheurs de la vie comme tout le monde, et ce, bien avant que la maladie ne vienne chambouler leur quotidien et celui de leurs proches.

Parmi les invités présents, plusieurs se sont exprimé sur la question de dons d’organes. Que ce soit par le biais de témoignages ou encore à titre d’experts, les participants à cette conférence de presse n’ont pas hésité à mettre de l’avant leur expérience personnelle (à titre de donneur ou receveur), ou encore comme expert en la matière (Dr Pierre Marsolais, interniste-intensiviste et fondateur du Centre régional de prélèvement d’organes à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal).

« Les donneurs et leurs familles posent des gestes totalement altruistes. Ils sauvent plusieurs vies sans rien demander en retour. Ces bienfaiteurs vivent pourtant des tragédies, dans le silence et l’anonymat. Ils méritent tout notre respect et notre soutien afin de surmonter le processus bouleversant du deuil et du don, en toute dignité. », mentionne le Dr Pierre Marsolais.

Mme Lucie Dumont, Présidente-Fondatrice de CHAÎNE DE VIE, un organisme de bienfaisance dont la mission est de sensibiliser et d’informer les élèves sur le don d’organes et de tissus, a rappelé l’importance des enjeux en éducation sur cette question.  

« Je tiens à féliciter le député Ramez Ayoub pour son appui à l'éducation dans la motion 189.  C’est en éduquant les jeunes au don d’organes et en les encourageant à en discuter en famille qu’on réussira à créer un mouvement de solidarité pour le don d’organes et de tissus. DES JEUNES SENSIBILISÉS = DES FAMILLES INFORMÉES = PLUS DE VIES SAUVÉES ».

Un greffé de cœur appuie la motion M-189

Ayant été sur la liste d’attente pour une greffe cardiaque pendant deux ans et demi, le Blainvillois,  Joseph El Hajj a confié que cette étape a été la plus critique dans le processus de greffe.

« L’équipe de Transplant Québec ainsi que les équipes de transplants des centres hospitaliers font un excellent travail de coordination sur le terrain. L’appui et l’intervention du gouvernement fédéral seront sûrement un atout qui pourra les aider à sauver des vies. De ce fait, je suis très fier de mon représentant au Parlement, le député, M. Ramez Ayoub et de son équipe pour avoir introduit à la Chambre la motion M-189 ainsi que la pétition e-1764. Cette motion appuiera les provinces dans leur programme de dons d’organes afin d’améliorer le système et de réduire les temps d’attente. », soutient M. El Hajj.

Motion 189

La motion M-189 énonce ce qui suit :

"Que la Chambre : a) réaffirme son engagement à faciliter la collaboration de tous en vue de l’établissement d’un système de don et de greffe d’organes et de tissus qui assurera aux Canadiennes et aux Canadiens un accès à des soins efficace au moment opportun, car plus de 250 personnes meurent annuellement parmi les 4 500 qui sont en attente d’une greffe; b) exhorte le gouvernement à soutenir à l’échelle nationale les efforts des autorités provinciales et territoriales ainsi que des intervenants pour encourager le don d’organes et de tissus au Canada au moyen de campagnes d’information et de sensibilisation destinées au grand public, d’une communication suivie et de l’échange de renseignements, notamment sur les bonnes pratiques.".

« Il faut sensibiliser les donneurs et leurs proches. Nous avons tous cette formidable capacité de faire un don d’organes. », assure Ramez Ayoub.

Pétition en ligne

Le député fédéral invite les citoyens à appuyer la motion 189 en signant la pétition E-1764 à l’adresse suivante :  https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-1764

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.