Publicité
13 décembre 2018 - 12:12

Quand « temps des fêtes » rime avec générosité.

Un repas traditionnel et 330 bas de Noël pour les jeunes de l'école Notre-Dame à Saint-Jérôme

Plus d’une trentaine de bénévoles et d’une trentaine d’entreprises de la région ont décidé de mettre la main à la pâte pour faire de ce Noël, un événement mémorable pour le plus grand nombre de jeunes. Sous l’initiative de madame Sophie Astri, technicienne au service de garde de l’École Notre-Dame, à Saint-Jérôme, et avec la précieuse aide de monsieur Éric Morin, une véritable organisation festive et solidaire s’est mise en branle. 
 
Le 21 décembre 2018, de midi à 13h se tiendra donc un grand repas de Noël traditionnel offert aux 330 écoliers de Notre-Dame, préparé et servi par des bénévoles. Un bas de Noël, rempli de surprises, sera aussi remis à chacun.

« C’est impensable de savoir qu’autant de familles connaitront l’abondance durant cette période festive de Noël, alors que d’autres, près de nous, auront de la difficulté ne serait-ce qu’à mettre de la nourriture sur leur table, le 25 au soir », soulève madame Astri. « Pour moi, il était essentiel de mobiliser les gens à faire une différence; cet élan de solidarité nous fait chaud au cœur », a-t-elle renchéri.  
 
Il est important de souligner que l’école Notre-Dame est l’une des écoles les moins favorisées sur le territoire de Saint-Jérôme. Elle compte plusieurs familles vivant sous le seuil de la pauvreté et connaissant diverses problématiques sociales et économiques liées à une immigration récente. Certaines familles ont besoin de recourir à la générosité de la communauté pour se procurer des vêtements d’hiver, des fournitures d’école, de la nourriture et divers biens et services de la vie courante. 

 
Un grand nombre de citoyens, d’entreprises et d’organismes de la communauté du Grand Saint-Jérôme ont répondu « présent ! » à cet appel à la solidarité. Les organisateurs de l’événement souhaitent les remercier du fond du cœur. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.