Publicité
15 janvier 2019 - 12:08 | Mis à jour : 12:18

Duchesnay offre 18 500 $ à Moisson Laurentides

Dans le cadre de la Grande Guignolée des médias 2018, l’entreprise Duchesnay, située à Blainville, a remis un don considérable de 18 500 $ à Moisson Laurentides.

 

L’entreprise pharmaceutique québécoise spécialisée dans le domaine de la santé des femmes s’implique déjà depuis plusieurs années auprès de Moisson Laurentides, et ce, grâce au dévouement de leurs employés dynamiques qui organisent tout au long de l'année diverses activités de collecte d’argent au sein de l'entreprise. De plus, les employés effectuent des heures de bénévolat au centre de distribution de l’organisme.

 

« Duchesnay était déjà un partenaire précieux pour Moisson Laurentides et nous sommes très fiers qu’il soutienne la cause de la faim de nouveau. Leur soutien améliore grandement nos activités quotidiennes, nous permettant ainsi d’accomplir notre mission de combattre la faim et de nourrir l’espoir. » confirme Annie Bélanger, directrice générale de Moisson Laurentides.

 

Les besoins étant nombreux dans la grande région des Laurentides, l’organisme souhaite souligner aux citoyens l’importance des dons alimentaires et monétaires, non seulement durant le temps des Fêtes, mais à longueur d’année.

 

À propos de Moisson Laurentides

Moisson Laurentides rappelle que, pour chaque dollar reçu, il redonne l’équivalent de 17 $ en denrées 3,5 millions de kilogrammes de denrées sont distribués chaque année, soit l’équivalent de plus de 22 millions en valeur marchande En soutenant Moisson Laurentides, vous permettez à 82 organismes de nourrir 20 745 personnes, dont le tiers sont des enfants, chaque mois.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.