Publicité
16 avril 2019 - 12:02 | Mis à jour : 12:18

Expropriation des terres : la Ville de Mirabel est heureuse du dénouement

La Ville de Mirabel accueille avec une grande fierté l’annonce du ministre fédéral des Transports, l’honorable Marc Garneau, au sujet de la disposition de terrains excédentaires du secteur non loué de l’ancienne réserve aéroportuaire de Mirabel.

« La rétrocession des terres  fédérales aux expropriés ou à leurs descendants marque une étape significative. Alors que nous venons de souligner les 50 ans de l’expropriation de ces milliers d’acres, nous pouvons tourner de façon définitive cette triste page de notre histoire. Malgré que les cicatrices laissées par ces expropriations sur notre collectivité soient indéniables, Mirabel a su se relever et se rebâtir, pour devenir la ville vivante, dynamique et prospère qu’elle est aujourd’hui », commente le maire Jean Bouchard.

M. Bouchard a souligné l’annonce des consultations publiques pour l’acquisition de la dernière partie des terres qui est située sur le site aéroportuaire de Mirabel. « La Ville de Mirabel accueille favorablement cette ouverture du gouvernement fédéral et compte saisir cette opportunité de démontrer le plein potentiel de cette zone. »

Rappelons d’ailleurs qu’en mai dernier, la Ville de Mirabel, conjointement avec Aéroports de Montréal, a demandé au gouvernement fédéral de lui rétrocéder la partie des terrains situés à l’intérieur de l’actuelle zone aéroportuaire, afin de la rendre disponible au développement industriel.

 

« Son acquisition permettrait de la requalifier et d’offrir un essor économique à la région des Laurentides et du Grand Montréal, où il y a actuellement une pénurie de terrains disponibles au développement industriel. Déjà forte de la présence d’une zone industrialo-aéroportuaire qui la positionne en tant que joueur de calibre mondial de l’industrie aérospatiale, Mirabel peut certes poursuivre une expansion exceptionnelle de ce parc industriel, pour contribuer de façon significative au succès du Québec et du Canada dans divers secteurs en développement », a ajouté le maire Jean Bouchard.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.