Publicité
14 juillet 2019 - 09:00

Cette campagne de financement de 4 millions de dollars sera étalée sur trois ans

Moisson Laurentides lance la campagne « Bâtir pour mieux nourrir »

Par Salle des nouvelles

Moisson Laurentides entreprend une vaste campagne de financement de 4 millions de dollars, Bâtir pour mieux nourrir, étalée sur trois ans, dans le but de relocaliser ses installations pour ainsi nourrir plus de personnes vulnérables sur le territoire des Laurentides et de la MRC des Moulins.

Ces dernières années, les sources d’approvisionnement de Moisson Laurentides ont augmenté de façon importante. Le centre de distribution actuel, qui a été construit au début des années 2000, est rendu à maturité en raison d’un manque d’espace, tant pour réaliser les opérations courantes reliées au traitement de plus de 3,5 millions de kilogrammes de denrées que pour accueillir les bénévoles, source essentielle de main-d’œuvre. 

Cette relocalisation est nécessaire pour permettre à Moisson Laurentides d’augmenter le nombre d’organismes accrédités et ainsi augmenter le nombre de familles et de personnes vulnérables soutenues. Les organismes accrédités ont soutenu 20 745 personnes en 2018, pour un taux de soutien de 43 % de la population vulnérable à faible revenu. Selon la croissance prévisible de la population, Moisson Laurentides pourra soutenir près de 27 200 personnes vulnérables, soit 6 700 de plus qu’actuellement. 

Déjà, la Ville de Blainville a procédé à un échange de terrain, de même que Syscomax qui a réalisé les plans et devis du nouveau bâtiment, ce qui représente une contribution combiné d’une valeur de plus de 500 000 $. À ce jour, Moisson Laurentides a cumulé plus de 2,4 millions de dollars provenant du milieu municipal, de fondations privées, d’entreprises et du grand public. Les efforts doivent être maintenus pour compléter la campagne de 4 millions de dollars qui sera nécessaire pour mener à bien ce projet d’envergure. 

« Il m’est inconcevable de savoir que des enfants ne mangent pas à leur faim sur notre territoire. Des solutions pour combattre la faim existent. Il faut se donner les moyens pour les mettre en place, c’est pourquoi la Ville supporte le projet de Moisson Laurentides », a souligné Richard Perreault, préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville, maire de Blainville et membre du cabinet de campagne. 

Pour contribuer à la campagne, consultez le site Internet de Moisson Laurentides au www.moissonlaurentides.org/campagne. 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.