Publicité
28 octobre 2019 - 09:00

Rapport du ministère des Transports du Québec (MTQ)

Parachèvement de l'autoroute 19: l’étape des plans et devis

Par Salle des nouvelles

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a tenu le 27 septembre dernier une rencontre avec les différents élus des villes, MRC, députés concernés par le projet de parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées au transport collectif. Ainsi, les élus de toutes allégeances confondues ont pris connaissance des prochaines étapes à venir dans ce dossier majeur, visant à bonifier l’offre de transport collectif de la région.

Des ajustements techniques en cette première année du gouvernement Legault

La Coalition 19 s'est dite rassurée par l’avancement des travaux et salue la volonté du nouveau gouvernement de respecter son engagement de la dernière campagne électorale, comme en témoignent les travaux de forage et de sondage réalisés au cours des derniers mois.

De plus, elle reçoit favorablement les ajustements à la géométrie des échangeurs et des voies pour permettre aux véhicules électriques et aux covoitureurs d’emprunter la future voie réservée sur la 19.

Plans et devis

Le MTQ s’est dit également prêt à passer à l’étape des plans et devis. Ainsi, un mandat sera confié à une firme de génie-conseil d’ici la fin de l’année, ce qui permettra le début des travaux en 2022. Il est également projeté de réaliser les travaux par lots ce qui permettrait d’espérer une inauguration en 2026. La Coalition 19 continue de suivre chaque étape du projet et entend s’assurer que le rythme des travaux soit accéléré.

La Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées au transport collectif regroupe plus de 8 500 membres, élus, organismes, institutions et ménages, qui réclament la réalisation de ce projet.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.