Publicité
18 décembre 2019 - 12:00

Au Centre d'hébergement Drapeau-Deschambault

Comme à la maison ou une nouvelle approche de travail à l'effet positif

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides a développé une nouvelle façon de travailler au Centre d’hébergement Drapeau-Deschambault, situé à Sainte-Thérèse. Cette initiative présente des résultats concluants, autant pour les résidents que pour les équipes de soins.

Dans cette nouvelle organisation des soins, tous les employés, dont les préposés aux bénéficiaires, les infirmières auxiliaires, les infirmières, les techniciens en loisirs, les préposés du service alimentaire ou les préposés à l’entretien, sont amenés à participer à la relation avec les résidents. L’approche permet à tous de soutenir les soins, en concordance avec le rythme des résidents.

Cette approche innovatrice du travail est porteuse des valeurs du CISSS des Laurentides et propose un cadre de travail chaleureux pour les employés en plus d’avoir un impact positif sur la clientèle.

Pour Rosemonde Landry, présidente-directrice générale, « L’idée est d’amener tout le monde à travailler comme s’ils étaient à la maison. L’entraide est le point central de cette approche et les employés sont encouragés à prendre les devants lorsqu’il s’agit du bien-être des résidents ». Cette nouvelle organisation a comme effet d’élargir et de diversifier les interactions entre le personnel et les résidents, mais aussi au sein même des équipes.

Un système qui favorise le partage des tâches

Un employé pourrait ainsi être aperçu en train de danser avec les résidents ou de les coiffer. Comme à la maison, un employé ne se cantonne pas aux rôles et tâches de son poste, mais participe à la vie des résidents de l’établissement mettant à contribution ses aptitudes pour interagir avec ces derniers. Le personnel va plus aisément là où le besoin est, ce qui favorise le partage des tâches et des expertises entre les différents membres d’une même équipe.

En favorisant l’entraide, dans un esprit de flexibilité et de partage des tâches, le CISSS des Laurentides a pu constater un impact significatif sur l’engagement de ses employés. Cette approche stimule le personnel et favorise le travail d’équipe, la reconnaissance des aptitudes de chacun ainsi que le partage d’informations.

Rôle du personnel valorisé

Si cela a des effets positifs pour le personnel, il en va de même pour les résidents qui remarquent une plus grande chaleur humaine dans leur milieu de vie. Après 11 mois de cette nouvelle approche, les équipes sont particulièrement enthousiastes. « Nous développons un attachement avec les familles », « Nous comprenons mieux la réalité des autres membres de l’équipe », « Tout le monde a une meilleure connaissance des résidents », « Les familles se rendent compte du changement de culture », « Mon rôle est valorisé » sont quelques commentaires émis par le personnel qui souligne aussi que l’intégration des nouveaux employés s’en trouve facilitée.

Le CISSS des Laurentides a la volonté d’implanter ce nouveau modèle misant sur le respect du rythme des résidents à d’autres installations. « Lorsqu’une nouvelle mesure influence positivement tant le travail de nos employés que la qualité de vie de nos usagers, nous savons que nous avons bien fait d’innover. Nous sommes fiers de l’implication et de l’ouverture dont ont fait preuve et continuent de démontrer les employés du Centre d’hébergement Drapeau-Deschambault dans ce projet », a conclu Mme Landry.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.