Publicité

19 février 2020 - 06:00

10 élèves de l'école primaire Terre-Soleil se sont prêtés au jeu

Jeux d’eau au parc De Sève: les enfants ont eu leur mot à dire

Par Salle des nouvelles

Un groupe de dix élèves de l’école primaire Terre-Soleil a été consulté récemment au sujet des jeux d’eau au parc De Sève, une nouveauté à venir dès l’été 2020. Tous les niveaux scolaires étaient représentés lors de cet exercice, qui a permis aux jeunes de se prononcer sur trois propositions différentes d’aménagements.

La Ville de Sainte-Thérèse a choisi d’inclure un volet dédié à l’appréciation des enfants à son appel d’offres. Ainsi, en plus des aspects techniques à considérer, un pointage est accordé aux choix des élèves. Les trois propositions qui leur ont été présentées avaient comme thème la nature. Elles étaient représentées sous forme d’images préliminaires.

« La consultation citoyenne n’a pas d’âge à Sainte-Thérèse. Notre désir de rapprocher les citoyens des décisions municipales inclut aussi les plus jeunes. Dans ce projet, les élèves de l’école Terre-Soleil seront les premiers usagers des jeux d’eau que nous installerons au parc De Sève. Nous souhaitions donc leur demander leur avis sur l’aménagement de ce lieu afin de nous assurer qu’ils aient envie de le fréquenter », a déclaré la mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant.

« Je remercie la direction de l’école Terre-Soleil et les parents des élèves sélectionnés pour leur ouverture. Et je remercie tout particulièrement les dix élèves qui ont pris l’exercice au sérieux et qui ont exprimé leur opinion dans le respect des autres. Je suis fière de nos citoyens de demain », a indiqué la conseillère municipale présente à la consultation, Barbara Morin.

Les étapes subséquentes dans le projet d’aménagement de jeux d’eau au parc De Sève suivront leur cours et la population sera informée de son avancement au fil des mois à venir.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.