Publicité

2 février 2021 - 06:00

Rénovation des bâtiments patrimoniaux

Sainte-Thérèse remet une subvention de 20 000 $ aux propriétaires du 10, rue Saint-Charles 

Par Catherine Deveault

La Ville de Sainte-Thérèse a remis le 28 janvier dernier, une subvention de 20 000 $ à Marcel Desjardins et Madeleine Larose Desjardins, les propriétaires du 10, rue Saint-Charles. Ils ont ainsi atteint le montant maximum offert par le Programme de subvention à la rénovation des bâtiments patrimoniaux pour la réalisation de leurs travaux. 

Le montant octroyé a servi à couvrir une partie des frais pour le remplacement de la membrane et du revêtement de tôle de la toiture, l’agrandissement d’une fenêtre patrimoniale en cour latérale et la réfection de la cheminée. Toutes ces rénovations ont été réalisées de façon à conserver le même cachet que lors de la construction de la maison il y a 125 ans. 

« À Sainte-Thérèse, nous avons la chance d’avoir un grand nombre de bâtiments à caractère  patrimonial, contribuant à la notoriété de la ville dans la région. Ceux-ci demandent toutefois beaucoup plus d’attention que les édifices contemporains afin de garder leurs  caractéristiques d’origine. Ainsi, je suis très fière de voir des citoyennes et des citoyens, comme les Desjardins, qui sont aussi impliqués dans la conservation de leur maison »,  souligne la mairesse de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant.  

L'histoire du 10, rue Saint-Charles 

La demeure de style victorien située au croisement de la rue Saint-Charles et de la rue de l’Église est un emblème de Sainte-Thérèse. Quiconque s’aventure au Village remarque inévitablement l’imposante maison centenaire et ses remarquables composantes architecturales. Aussi appelé La maison du docteur Avila Larose, ce bâtiment a accueilli le cabinet du docteur dès 1925, qui y pratiqua avec dévouement la médecine familiale durant de longues  années.

En plus d’y travailler, Monsieur Larose y éleva ses sept enfants. En 1984, la cadette de la famille, Madeleine Larose, en devint propriétaire et en 2012 avec son mari Marcel Desjardins, ils entreprirent la restauration de la maison. Aujourd’hui, elle est toujours  habitée par les propriétaires au rez-de-chaussée et le deuxième étage a été converti en deux logements distincts. 

Programme de subvention 

En février dernier, la Ville de Sainte-Thérèse avait identifié les bâtiments  éligibles et avait lancé ce programme de subvention totalisant 300 000 $, visant la  préservation et la mise en valeur des bâtiments patrimoniaux et de leurs caractéristiques d’origine. À ce jour, les propriétaires d’immeubles répondant aux critères peuvent recevoir entre 25 % et 50 % de la valeur des rénovations réalisées, jusqu’à un maximum de 20 000 $, pour la réalisation des travaux visant les murs, les toitures, les portes et fenêtres, et les détails architecturaux et saillies de leur résidence.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.