Publicité

5 février 2021 - 06:00

Interventions policières auprès des personnes en situation de crise

Partenariat entre le CISSS des Laurentides et la Régie de police Thérèse-De Blainville

Par Catherine Deveault

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des  Laurentides annonce le début d’un nouveau partenariat de première ligne avec la Régie de police Thérèse-De Blainville (RIPTB) afin de consolider les arrimages et les pratiques cliniques lors des interventions policières auprès des personnes en situation de crise ou dont l’état mental est perturbé. 

Dans une perspective d’offre de service de proximité envers la communauté, le projet se concrétise grâce à  l’aide financière d’urgence octroyée en août dernier par le ministère de la Santé et des Services sociaux, ce  qui permet de rehausser les services psychosociaux généraux adulte et en santé mentale offerts au sein de  la communauté. 

Premiers répondants

Comme les policiers sont très souvent les premiers répondants lors de situations de crise ou impliquant des  individus aux prises avec des problèmes de santé mentale dans la communauté, la mise sur pied d’un tel  partenariat prenait tout son sens. « Avec la situation pandémique actuelle, le rehaussement des services s’inscrit dans un contexte où la population a de plus en plus besoin de soutien psychosocial de toute nature. Le partenariat entre le CISSS des Laurentides et la RIPTB permettra de combiner les rôles de  relation d’aide et de protection du citoyen en s’appuyant sur l’expertise de chacun. Nos intervenants psychosociaux vont pouvoir soutenir davantage le travail des patrouilleurs en jouant un rôle-conseil lors de  leurs interventions et orienter la personne en état de crise vers les bonnes ressources », a indiqué Rosemonde Landry, présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides. 

« La RIPTB a la chance de compléter son offre de service dédiée aux citoyens vulnérables. Nous avons déjà mis en place les agents PIVOTS, la venue d’une technicienne en travail sociale, la collaboration des  préventionnistes-enquêteurs et maintenant l’arrivée très attendue des intervenants psychosociaux du  CISSS dans nos locaux. Merci au CISSS des Laurentides pour ce partenariat », d’ajouter Francis Lanouette, directeur de la RIPTB.  

Notons que du personnel psychosocial est en poste au CISSS des Laurentides pour permettre tous les arrimages nécessaires dans le cadre du déploiement de ce projet. De même, la RIPTB met un local à la disposition du personnel du CISSS pour permettre une synergie entre les deux organisations et une  proximité des ressources lors des interventions. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.