Publicité

11 avril 2021 - 15:00

L’acquisition de ce camion autopompe était prévue au plan de remplacement de la flotte de véhicules

Un nouveau camion autopompe pour le ervice de sécurité incendie intermunicipal  Deux-Montagnes/Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Par Salle des nouvelles

Un nouveau véhicule de type autopompe a fait son entrée en service aujourd’hui, le 6 avril 2021, au sein du Service de sécurité incendie intermunicipal  Deux-Montagnes/Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Ce véhicule, muni d’une cabine pouvant transporter une équipe de cinq intervenants, possède une pompe centrifuge d’une capacité de 1 250 gallons par minute (GPM), un réservoir de 600 gallons d’eau, un panneau de contrôle fermé, un système FoamPro avec niveau de mousse FRC, une caméra thermique, ainsi que des compartiments servant au transport des équipements d’intervention.

Précisons que l’acquisition de ce camion autopompe était prévue au plan de remplacement de la flotte de véhicules du Service de sécurité incendie, dont le véhicule précédant datait de plus de 20 ans.

« En matière de sécurité, il est primordial de rester à l’affût de l’évolution des outils et des techniques de travail. Cette nouvelle autopompe, à la fine pointe de la technologie, permettra d’améliorer notre capacité d’intervention dans l’ensemble du territoire que nous desservons, notamment par sa pompe plus puissante  », a souligné Norbert Vendette, directeur du Service de sécurité incendie intermunicipal Deux-Montagnes/Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.