Publicité

12 mai 2021 - 12:00 | Mis à jour : 13:37

Motion unanime à l’Assemblée nationale 

Rattrapage financier et de l’accélération des projets hospitaliers pour la région des Laurentides

Par Catherine Deveault

Les membres du comité directeur de la Coalition Santé Laurentides portent à l’attention du grand public l’adoption récente, d’une motion unanime sur le rattrapage financier et l’accélération des projets hospitaliers pour la région des Laurentides. Cette motion a été présentée à l’Assemblée nationale, en plus d'avoir été appuyée de tous les partis politiques de  l’Assemblée, de même que les députés indépendants.

Cette motion est adoptée dans le but de « demander au gouvernement de soutenir la région des Laurentides en misant sur un rattrapage financier et une accélération des projets de modernisation et d’agrandissement de ses centres hospitaliers ».  Présentée par le député de Chomedey, Guy Ouellette, cette motion représente, à toutes fins pratiques, les trois demandes formulées par la Coalition Santé Laurentides à l’occasion de son lancement du 25 avril 2021 dernier. 

« Cette reconnaissance est une excellente nouvelle pour la région des Laurentides. Je tiens à  remercier chaleureusement les formations politiques à l’Assemblée nationale, de même que les députés indépendants, particulièrement le député de Chomedey, pour avoir reconnu l’état d’urgence du système de santé et de services sociaux des Laurentides et ses infrastructures hospitalières vétustes », affirme Bruno Laroche, président de la Coalition Santé Laurentides (CSL) et président du Conseil des préfets et des élus de la région des Laurentides  (CPÉRL). 

Traduire la volonté en actions

Forte de cette reconnaissance politique, la CSL entend profiter du dernier droit avant les vacances estivales pour effectuer des représentations auprès des autorités pour traduire la volonté en actions.

Une demande de rencontre du caucus des députés et ministres de la région a été formulée et les membres de la CSL souhaitent rencontrer également le Cabinet du Premier ministre et le Cabinet du ministre de la Santé et des Services sociaux. Une demande de rencontre avec le conseil d’administration du CISSS des Laurentides constitue la prochaine étape. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.