Publicité

28 novembre 2021 - 17:00

«Tiens−toi bien, COVID−19»

Vaccination 5-11 ans : deuxième volet de la campagne publicitaire

Par La Presse Canadienne

Le gouvernement du Québec a lancé dimanche le deuxième volet de sa campagne publicitaire sur la vaccination des enfants contre la COVID−19.

Des publicités diffusées à la télévision, sur le web et dans des imprimés ont pour objectif de rappeler aux parents les avantages de la vaccination, notamment de limiter les risques liés de transmettre la COVID−19 à leurs familles et à leurs proches, explique le ministère du Conseil exécutif dans un communiqué.

Dans une publicité d’une durée de 30 secondes, on voit une fillette entourée de ses proches souffler une bougie pour son septième anniversaire, un jeune garçon sauter dans les bras d’une personne âgée et d’autres enfants jouer au hockey dans une ruelle.

L’annonce, qui incorpore une musique dramatique et qui est ponctuée de grimaces, se termine par une fillette qui, après s’être fait vacciner, lance un «Tiens−toi bien, COVID−19», soit le thème de ce volet de la campagne.

Cette deuxième série de publicités se veut plus humoristique que celles qui mettent en vedette le vulgarisateur scientifique Martin Carli.

Le premier volet de la campagne avait été dévoilé mercredi, alors qu’était donné le coup d’envoi de la vaccination des 5 à 11 ans au Québec avec l’administration des premières piqûres.

En date de vendredi, 29 876 enfants de ce groupe d’âge avaient été vaccinés, soit 5 % d’entre eux, selon les données du ministère de la Santé du Québec.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.