Publicité

7 décembre 2021 - 15:00

Grâce au Fonds des infrastructures alimentaires locales 

Un nouveau camion pour Moisson Laurentides

Par Salle des nouvelles

Moisson Laurentides a pu compter sur l’aide financière d’Agriculture et Agroalimentaire Canada qui par le biais de son Fonds des  infrastructures alimentaires locales (FIAL), pour faire l’acquisition d’un nouveau camion réfrigéré de 16’.

Cette subvention de 41 114 $ permet ainsi à Moisson Laurentides d’accroître sa flotte de transport et de pérenniser son programme de récupération en supermarchés. (PRS)  

« Au Canada, personne ne devrait avoir à souffrir de la faim. Il est plus important que jamais de  renforcer la sécurité alimentaire de nos populations les plus vulnérables. Grâce au soutien du Fonds  d'infrastructure alimentaire local, Moisson Laurentides sera mieux en mesure de fournir des aliments  nutritifs aux familles lorsqu'elles en ont le plus besoin », a déclaré la ministre de l'Agriculture et de  l'Agroalimentaire du Canada, Marie-Claude Bibeau. 

« C’est une nouvelle acquisition de taille qui nous permettra de poursuivre le développement de nos  programmes de récupération en augmentant à la fois le nombre de cueillettes, mais aussi le nombre  d’établissements participants », a dit de son côtéAnnie Bélanger, directrice générale de Moisson Laurentides.  

Le Fonds des infrastructures alimentaires locales a été créé dans le cadre de la Politique  alimentaire du gouvernement du Canada pour un système alimentaire canadien plus sain et plus  durable. Le FIAL s’adresse à des organisations communautaires sans but lucratif dont la mission est  de réduire l’insécurité alimentaire en établissant et/ou en renforçant leur système alimentaire local. 

 Moisson Laurentides rappelle que, pour chaque dollar reçu, il redonne l’équivalent de 16 $ en  Laurentides. Il dessert 112 organismes qui nourrissent près de 20 000 personnes, dont le tiers sont des enfants, chaque mois.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.