X
Rechercher
Publicité

À Rosemère

Le développement durable en tête de priorité à Rosemère

durée 14h30
22 mars 2022
durée

Temps de lecture :

5 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Dans son budget qu’elle a adopté pour 2022, la Ville de Rosemère prévoit quatre grands projets environnementaux qui seront amorcés et réalisés au cours de l’année et des suivantes, soit le réaménagement des berges du parc Charbonneau, l’élaboration d’un plan de lutte contre les changements climatiques, l’élaboration d’un plan directeur de foresterie urbaine et enfin, une étude de faisabilité portant sur l’accès à la forêt du Grand Coteau et l’aménagement de sentiers.

« Qu’il s’agisse de rendre plus accessible la nature aux citoyens, de favoriser la mobilisation citoyenne en matière de protection du couvert forestier ou encore de s’engager collectivement dans la lutte contre les changements climatiques, force est de constater que la protection de l’environnement et la qualité de vie sont plus que jamais indissociables. Les quatre projets environnementaux que nous prévoyons réaliser en 2022 et dans les années suivantes s’inscrivent dans nos engagements continus en matière environnementale ainsi que dans la vision urbanistique que nous avons définie avec les citoyens et qui mise sur la conservation et l’amélioration de la qualité de vie des Rosemèrois afin que Rosemère soit reconnue comme une ville durable, innovante et à l’avant-garde », souligne Eric Westram, maire de Rosemère.

Projet de réaménagement des berges du parc Charbonneau

Ce projet de renaturalisation des berges s’inscrit dans le programme triennal d’immobilisations de la Ville et vient boucler le projet global de réaménagement du parc Charbonneau. Les étapes déjà réalisées comprennent la réfection du terrain de soccer, la création du skateparc et la réfection du terrain de basketball, la création de jeux d’eau pour enfants et la construction du pavillon Floreat, en 2021.

Les travaux à venir consistent en la plantation d’arbres, d’arbustes et de végétaux variés dans la zone littorale et riveraine. Les espèces indigènes qui y seront plantées sont donc adaptées au milieu et contribueront à la restauration de cet écosystème de grande valeur écologique. D’autre part, un sentier en pavé perméable y sera aménagé pour la promenade, lequel sera transformé en anneau de glace, l’hiver.

Ce projet, qui sera réalisé en complémentarité avec le projet ERRE écomobilité de l’organisme Éco- Nature, inclut l’installation d’un quai et d’un enclos pour la location d’embarcations nautiques à propulsion humaine.

Pôle central de la ville, le parc Charbonneau est un parc de verdure à vocation familiale et intergénérationnelle, largement fréquenté et apprécié par l’ensemble des citoyens pour ses infrastructures sportives (terrains de soccer naturel et synthétique et patinoire extérieure), récréatives (étang et berges de la rivière des Mille Îles) et civiques (hôtel de ville et travaux publics). La construction du pavillon Floreat en 2021 a d’ailleurs permis de redonner aux citoyens un accès privilégié aux berges de la rivière des Mille Îles, notamment par la pratique de sports nautiques et la mise en valeur de ce milieu naturel exceptionnel.

Une fois ces travaux complétés, le parc Charbonneau deviendra un véritable pôle écologique et récréatif qui renforcera l’engagement citoyen pour la pérennité de ces magnifiques et fragiles écosystèmes que sont la rivière des Mille Îles et ses berges.

Globalement, des efforts considérables auront été déployés afin d’assurer la protection de ce milieu riche en biodiversité, tout en bonifiant son accessibilité et sa mise en valeur au bénéfice de la population actuelle et des générations futures.

Plan de lutte contre les changements climatiques

Lors de la séance du 14 février dernier, le conseil municipal a adopté une résolution permettant à la Ville d’adhérer à la déclaration d’engagement « Unis pour le climat », lancée par l’Union des municipalités du Québec. Cette déclaration rejoint parfaitement la volonté du conseil quant à l’élaboration d’un plan de lutte et d’adaptation aux changements climatiques, dont le projet a d’ailleurs été inscrit dans le plan triennal d’immobilisations de la Ville, à l’automne 2021.

L’élaboration de ce plan de lutte, qui se fera en collaboration avec des ressources professionnelles externes et le comité consultatif en environnement, est prévue en 2022-2023.

Avec ce plan, la Ville s’engage envers la population à faire de la lutte et de l’adaptation aux changements climatiques le moteur permanent de ses décisions et actions, et à agir comme modèle d’exemplarité auprès des citoyens afin qu’ils participent également à la réduction de l’empreinte carbone sur le territoire. Ces efforts collectifs, cumulés aux autres initiatives environnementales de la Ville, contribueront à préserver la qualité de vie enviable des Rosemèrois et à faire de Rosemère une ville modèle en matière climatique.

Plan directeur de foresterie urbaine

En juillet dernier, le conseil municipal a adopté une résolution permettant d’octroyer un mandat d’élaboration d’une première phase de son plan directeur de foresterie urbaine à Habitat, une firme spécialisée dans la gestion des écosystèmes. Ce projet s’inscrit dans la vision urbanistique « Rosemère, une ville fière, verte et prospère », issue d’une démarche participative avec les citoyens, et s’inscrit également dans une suite d’actions de la Ville visant à assurer la préservation des milieux naturels, dans un contexte de changements climatiques. D’ailleurs, à cet effet, la Ville a récemment fait l’acquisition de terrains dans le corridor forestier du Grand Coteau, afin d’assurer la conservation de cette zone forestière exceptionnelle.

Avec ce plan, la Ville désire mieux connaître la forêt urbaine de son territoire et obtenir des outils de gestion durables afin d’en réduire sa vulnérabilité et d’en assurer sa pérennité, dans un contexte de changements globaux. La Ville souhaite également répondre aux besoins des intervenants municipaux en matière de gestion des arbres publics et privés, aux préoccupations des citoyens de même qu’aux objectifs du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) reliés à la préservation et à la bonification du couvert forestier. Enfin, ce plan permettra également de favoriser la mobilisation citoyenne en matière de protection des arbres urbains.

Accès à la forêt du Grand Coteau

En 2022, la Ville réalisera une étude afin d’évaluer les possibilités de rendre accessible la forêt du Grand Coteau aux citoyens de Rosemère, de mettre en valeur les sentiers existants et d’assurer la conservation du milieu. Ce projet d’étude s’inscrit dans le projet du plan d’urbanisme de la Ville et fait suite à l’acquisition en 2021, aux fins de conservation, de 13,2 hectares de forêt mature à haute valeur écologique dans la forêt du Grand Coteau. Ce massif forestier abrite près de 120 espèces végétales, plusieurs cours d’eau, une grande diversité faunique et de grands arbres majestueux âgés de 150 à 200 ans.

Cette acquisition permettra de consolider le vaste Corridor forestier du Grand Coteau, constituant une trame verte qui s’étend des plaines agricoles de Mirabel à l’ouest jusqu’aux tourbières de l’Assomption, à l’est.

Cet espace vert sera ainsi conservé et protégé à perpétuité de tout développement immobilier. La Ville de Rosemère a pu l’acquérir grâce à la participation financière du gouvernement du Québec et de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), dans le cadre de la Trame verte et bleue du Grand Montréal.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le Collège de Bois-de-Boulogne inaugure l’Agora numérique

Le Collège de Bois-de-Boulogne inaugure l’Agora numérique, un nouvel espace d’apprentissage continu dédié à l’innovation et au développement des talents en technologies numériques. Située à Montréal, dans l’arrondissement Villeray–Saint-Michel-Parc-Extension et aux portes du Mile- Ex, l’Agora numérique est un nouvel incubateur de talents et ...

La Ville de Sainte-Thérèse débute l’opération annuelle de nettoyage du réseau d’aqueduc

Dès le 23 mai, l’opération annuelle de rinçage des conduites d’aqueduc débutera à Sainte-Thérèse. Ces travaux seront effectués par une entreprise privée du dimanche au vendredi, de 22 h à 6 h, pour une durée totale d’environ 7 semaines.  L’opération est réalisée par secteur et les périodes de rinçage varient d’un quartier à l’autre. Le ...

Un bilan 2021 positif pour le tourisme dans Lanaudière

Tourisme Lanaudière a tenu le 17 mai dernier son Assemblée générale annuelle afin de dresser le bilan de l’année 2021 et de procéder à l’élection des administrateurs de son conseil d’administration.  Aussi, le renouvellement des nominations à la table d’orientation permettra à ce groupe conseil de poursuivre ses travaux pour les deux prochaines ...