Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Conseil municipal de Sainte-Anne-des-Plaines

Terminé l’utilisation du plastique à « usage unique » pour le développement durable

durée 11h00
11 mai 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Mickael Couillerot, Journaliste

Presque trois ans après avoir annoncé l’interdiction de certains sacs de plastique dans une perspective de développement durable et de protection de l’environnement, le conseil municipal de Sainte-Anne-des-Plaines va de l’avant et adopte un nouveau règlement encadrant de façon plus stricte l’utilisation des plastiques non recyclables et de certains produits à usage unique.

Ce nouveau règlement maintient en place les mesures mises en place à l’automne 2019 et ajoute de nouvelles mesures selon un calendrier allant jusqu’en février 2023. Il est possible de consulter le règlement numéro 1027 complet sur le site Internet de la Ville au villesadp.ca/services-citoyens/collectes-et-environnement/.

« L’habitude d’apporter nos sacs d’emplettes à l’épicerie ou dans les différents commerces est maintenant bien ancrée dans nos routines de magasinage et ces commerces ont été très proactifs avec cette mesure, nous les remercions ! » explique la mairesse de Sainte-Anne-des - Plaines, madame Julie Boivin. Elle ajoute : « Nous sommes certains qu’il en sera de même avec ces nouvelles mesures : tout est une question d’habitude et d’adaptation. On doit comprendre qu’on les fait pour les générations futures et pour le bien de l’ensemble de la population. » 

Une période de mise en vigueur échelonnée sur neuf mois

Ce nouveau règlement, incluant ce qui est actuellement en vigueur, soit l’interdiction d’offrir des sacs d’emplettes de plastique conventionnels ni comportant les mentions « oxo », « biodégradable » ou « compostable », s’adresse à tous les commerçants, détaillants ou restaurateurs exerçant ses activités sur le territoire de Sainte-Anne-des-Plaines.

À la fin de la période d’implantation dudit règlement, soit le 8 février 2023, tous les articles de plastique à usage unique ou non recyclable seront interdits.

Afin d’accompagner les entreprises et les commerces vers la conformité, le règlement prévoit trois étapes de mise en vigueur :

À compter du 4 juin 2022

En plus des sacs d’emplettes, les commerçants ne pourront plus offrir des sacs de ce type pour des denrées alimentaires en vrac tels que pour les fruits, les légumes et les produits secs offerts en vrac.

À compter du 3 septembre 2022

Les objets à usage unique suivants ne pourront plus être offerts (vendus ou donnés) par les commerçants :

– Pailles en plastique.

– Touillettes à café en plastique.

– Cotons-tiges avec tige en plastique.

– Tasses ou verres en plastique (#1 à #7).

– Ustensiles en plastique pour consommation sur place (#1 à #7).

– Ustensiles en plastique pour emporter ou par livraison (# 6).

À compter du 8 février 2023

Tout contenant ou objet à usage unique qui contiennent du plastique non recyclable ne pourront plus être vendus ou offerts par les commerçants. Une modalité particulière sera aussi applicable à partir du 8 février 2023 :

– Pour les contenants de moins de 4 litres de liquide à lave-glace pour véhicule, les bouteilles et contenants d’eau, les commerçants offrant ses produits seront dans l’obligation d’offrir une alternative de vente ou d’accès en vrac.

Un règlement complet inspiré par d’autres Villes et Municipalités

Le conseil municipal s’est inspiré de ce qui se fait ou sera fait en partie ou en totalité dans d’autres Villes et Municipalités du Québec. Le règlement se voulait à la fois innovant, mais aussi respectueux des capacités des commerces locaux à faire les changements demandés.

Dans cette optique, bien que le règlement prévoit des inspections chez les commerçants ainsi que des amendes pouvant aller jusqu’à 4 000 $ pour les personnes ne le respectant pas, il va de soi qu’une période de transition sera mise en place pour chaque étape et date butoir.

Le personnel de la Ville pourra accompagner les entreprises à trouver des solutions pour les aider à devenir conformes, et ce, le plus rapidement possible.

Pour toutes questions concernant le règlement et sa mise en vigueur, il est possible de communiquer avec le Service des travaux publics et du traitement des eaux qui est responsable des questions touchant l’environnement au 450 478-2011, poste 3001.

Ville orientée vers le développement durable

Ce nouveau règlement répond notamment à une orientation du plan d’action de la politique Municipalité amie des aînés et de la famille adoptée en janvier dernier faisant mention de la volonté de promouvoir des pratiques environnementales saines. De plus, il répond aussi aux orientations du plan stratégique 2020-2030 de la Ville, document utilisé par le conseil pour la prise de décision concernant des dossiers structurants.

Finalement, il s’ajoute donc aux nombreuses actions posées par le conseil concernant le développement durable et la sauvegarde du milieu, notamment aux différentes subventions environnementales et au programme d’écofiscalité agricole.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les Québécois sont les seuls Canadiens qui adhèrent au bilinguisme

Le bilinguisme canadien est «un mythe» à l'extérieur du Québec, qui est la seule province à y adhérer. Un sondage Léger réalisé pour La Presse Canadienne illustre de manière éclatante la fracture entre ce que l'on a souvent appelé les deux solitudes lorsqu’on compare les résultats obtenus au Québec à ceux du reste du Canada, et ce, à chacune des ...

durée Hier 9h00

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, prévoit un été «difficile» dans les hôpitaux

La situation dans le réseau de la santé du Québec cet été sera similaire à celle des années passées, soutient le ministre Christian Dubé, tout en admettant que la saison chaude sera «difficile» en raison du manque de personnel et des vacances. On prévoit la fermeture de plus de 1500 lits cet été. C’est 115 de moins par rapport à l’an dernier. Le ...

19 juin 2024

Déménager est maintenant un «cauchemar» pour les locataires, prévient un regroupement

Déménager quand on est locataire est devenu un véritable parcours du combattant, selon le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ), qui prévient que l'approche visant à construire plus de logements préconisée par les gouvernements ne rendra pas la tâche plus facile pour les personnes à la recherche d'un ...