Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Coupe des nations de Glasgow

Lauriane Genest est montée sur la troisième marche du podium

durée 10h00
25 avril 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Médaillée de bronze au Keirin des Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier en cyclisme sur piste, Lauriane Genest est une fois de plus montée sur la troisième marche du podium de cette épreuve, cette fois à la Coupe des nations de Glasgow, dimanche, en Écosse.

La Lévisienne (+ 0,073 seconde) a terminé derrière la Française Mathilde Gros (11,309 secondes) et la Colombienne Martha Bayona Pineda (+0,044 seconde). Également présente dans cette grande finale, l’Albertaine Kelsey Mitchell (+0,226 seconde) a pris le sixième et dernier rang.

Jeudi, la Québécoise et ses compatriotes Kelsey Mitchell et Sarah Orban avaient été décorées d’argent au sprint d’équipe.

Toujours dimanche, à l’Omnium masculin cette fois, le Trifluvien Mathias Guillemette a pris le 15e rang (47 points) du classement de cette compétition où les pistards accumulent des points à quatre épreuves. Guillemette a fini 21e (1 point) à la course scratch, 12e (18 points) à la course tempo, 7e (28 points) à la course par élimination et 6e (0 point) à la course aux points.

Le Britannique Oliver Wood (145 points) a obtenu la médaille d’or devant l’Espagnol Sabastian Mora Vedri (134) et le Belge Fabio Van den Bossche (110).

Il s’agit de sa deuxième présence en Coupe des nations après celle de Cali, l’an dernier en Colombie, mais où le niveau de compétition était moins relevé il l’a précisé.

« En fin de semaine, c’était pas mal un niveau de Championnats du monde. […] Ça augure bien et j’ai quand même fait une bonne performance, mais malheureusement, c’est le seul Omnium que je vais faire cette année. », a indiqué Guillemette, ajoutant que l’équipe canadienne voulait inscrire un athlète différent à cette épreuve à chaque étape du circuit.

« La course par élimination est celle où j’excelle d’habitude, mais celle que j’ai faite il y a deux jours, ça n’a pas très bien été (il s’était classé 17e). C’est sûr que c’est le fun de voir que j’apprends un peu et que je m’améliore. (Dimanche), la vitesse moyenne était de 55 ou 56 kilomètres/heures, alors ce n’était pas une course très facile. », a-t-il ajouté en riant.

Le prochain arrêt du circuit mondial aura lieu à Milton, en Ontario, à la mi-mai.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


31 août 2022

Une équipe de hockey professionnel féminin, la Force, voit le jour

Le Québec en entier aura une Force féminine sur la glace cet hiver. La Premier Hockey Federation (PHF) a dévoilé, mardi, à Montréal, le nom, le logo et le chandail de la nouvelle équipe féminine professionnelle de hockey, la Force, qui sera basée à Montréal, mais dont les matchs seront joués dans de nombreuses villes de la province. Pour sa ...

9 août 2022

Le Canada accueillera le Championnat mondial de hockey féminin en 2023

Le Canada sera l'hôte du Championnat mondial de hockey féminin en 2023. La Fédération internationale de hockey sur glace a accordé la présentation du tournoi l'an prochain au Canada et l'édition 2024 aux États-Unis. Les dates et les villes hôtesses n'ont pas été dévoilées. Le Mondial 2022 — le premier présenté lors d'une année olympique — ...

27 juillet 2022

Hockey Canada a payé 7,6 millions $ en règlements à l’amiable

Brian Cairo, dirigeant principal des finances de Hockey Canada, a révélé que neuf règlements ont été conclus depuis 1989, pour un montant total de 7,6 millions $ pigé dans le fonds national d’équité. De ce montant, 6,8 millions $ sont liés à l’affaire Graham James. Ce dernier a plaidé coupable en 1997 et en 2011 à différentes accusations ...