Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Championnats du monde Paranatation

Une vague de médailles pour les Québécois aux Championnats du monde Paranatation

durée 18h00
13 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Les Championnats du monde de paranatation s’amorçaient dimanche à Madère, au Portugal, et les Canadiens ont réussi à monter sur plusieurs podiums au cours de la journée.

James Leroux a été le premier à le faire au 100 m brasse (SB9) en terminant au troisième rang, 3,43 secondes derrière le vainqueur.

« Je suis venu ici pour faire un podium et je l’ai eu. Je ne suis pas nécessairement content du temps, mais je vais le prendre ce podium. J’essaie de remporter le plus de médailles aux mondiaux et ensuite, la prochaine étape sera d’en gagner aux Jeux (paralympiques) », a-t-il lancé en entrevue avec le Comité paralympique canadien après sa médaille.

L’Italien Stefano Raimondi et l’Allemand Maurice Wetekam (2,41 secondes) ont été les deux seuls nageurs à avoir été plus rapides que Leroux en finale. Le Québécois avait d’ailleurs devancé Raimondi par un peu plus d’une seconde lors de leur vague de qualification plus tôt dans la journée.

Aurélie Rivard, toujours aussi forte

Fidèle à ses habitudes, Aurélie Rivard a débuté les Championnats du monde en force en montant sur la plus haute marche du podium à l’épreuve du 50 m libre (S10). La détentrice du record du monde sur cette distance a ouvert la machine à la mi-course pour devancer ses poursuivantes et pour remporter l’or.

« Je suis contente que la glace soit brisée. C’est ma première course d’importance depuis les Jeux paralympiques de Tokyo, donc je ne savais pas trop à quoi m’attendre dans la piscine. Ç’a été une année mouvementée et j’ai quand même réussi à défendre mon titre mondial (remporté en 2019). »

La Colombienne Maria Paula Barrera Zapata s’est approchée à 0,58 seconde de Rivard, tandis que la troisième marche du podium a été occupée par l’Australienne Jasmine Greenwood (+0,72 seconde). Arianna Hunsicker a terminé au sixième rang de cette finale, 1,72 seconde derrière Rivard.

Celle qui a remporté 10 médailles aux Jeux paralympiques au cours de sa carrière sera de retour en action mardi aux Championnats mondiaux à l’occasion de l’épreuve du 400 m libre.

Deux Québécoises sur le podium au 200 m quatre nages (SM7)

Les Canadiennes ont pris d’assaut la finale du 200 m quatre nages (SM7) alors que trois représentantes de l’unifolié se sont hissées dans le top-5. Parmi celles-ci, Tess Routliffe (+5,47 secondes) et Camille Bérubé (+10,12) sont montées sur le podium respectivement au deuxième et au troisième rang.

Ces médailles étaient d’autant plus spéciales pour Routliffe qui revient tout juste d’une blessure et pour Bérubé qui prendra sa retraite après les Jeux du Commonwealth au début du mois d’août.

« Je suis super reconnaissante de cette médaille. Nous avons travaillé très fort tout au long de l’année, j’aurais environ 800 personnes à remercier, des personnes qui ont été là pour moi dans les derniers mois pour m’aider et m’encourager. Je suis très heureuse. », a affirmé Routliffe.

« C’est très excitant de remporter une première médaille aux Championnats du monde, je savais que c’était une possibilité. Je suis satisfaite de ma course, le temps était un peu lent, mais ce qui comptait c’était de devancer les autres filles. », a ajouté Bérubé.

La Néo-Brunswickoise Danielle Dorris a pris le cinquième rang de la finale (+11,54 secondes) alors que l’or est revenu à l’Américaine Julia Gaffney.

De son côté, Philippe Vachon a terminé au cinquième rang de la finale du 400 m libre (SB8) à 21,40 secondes du gagnant, l’Italien Alberto Amodeo. Quant à lui, Alexander Elliot (S10) a terminé sixième de la finale du 50 m libre (+2,16 secondes).

Finalement, Clémence Paré a vu sa journée de travail prendre fin aux qualifications du 50 m libre (S5), ne réussissant pas à se frayer un chemin jusqu’à la finale.

Notons également la médaille d’or de la Saskatchewanaise Shelby Newkirk au 100 m dos (S6) avec un temps de 1 min 20 s, 96 s.

Les Championnats du monde de paranatation se poursuivront lundi alors que Felix Cowan, Sabrina Duchesne, Alexander Elliot, Arianna Hunsicker et Clémence Paré seront les Québécois en action à Madère.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


24 octobre 2022

Activité physique des jeunes: le Canada à la traîne par rapport à plusieurs pays

Des comparaisons mondiales sur l'activité physique des enfants et des jeunes révèlent que le Canada continue d'accuser un retard par rapport à d'autres pays pour plusieurs indicateurs clés.  Les comparaisons réalisées dans 57 pays par 682 experts ont évalué dix indicateurs communs.  Le classement dévoilé par l'organisme Active Healthy Kids ...

31 août 2022

Une équipe de hockey professionnel féminin, la Force, voit le jour

Le Québec en entier aura une Force féminine sur la glace cet hiver. La Premier Hockey Federation (PHF) a dévoilé, mardi, à Montréal, le nom, le logo et le chandail de la nouvelle équipe féminine professionnelle de hockey, la Force, qui sera basée à Montréal, mais dont les matchs seront joués dans de nombreuses villes de la province. Pour sa ...

9 août 2022

Le Canada accueillera le Championnat mondial de hockey féminin en 2023

Le Canada sera l'hôte du Championnat mondial de hockey féminin en 2023. La Fédération internationale de hockey sur glace a accordé la présentation du tournoi l'an prochain au Canada et l'édition 2024 aux États-Unis. Les dates et les villes hôtesses n'ont pas été dévoilées. Le Mondial 2022 — le premier présenté lors d'une année olympique — ...