Publicité
2 septembre 2019 - 10:00

Internationaux de tennis junior Banque Nationale

Une 34e édition signée tennis de haut niveau

Par Salle des nouvelles

Fidèle à la tradition, la 34e édition des Internationaux de tennis junior Banque Nationale, le seul tournoi de grade 1 au Canada, et qui a accueilli plusieurs grands noms du tennis professionnel, dont Félix Auger-Aliassime, Denis Shapovalov et Bianca Andreescu, a permis récemment de présenter du tennis de très haut niveau. C’était aussi l’entrée en scène de quatre Canadiens sur le court central. 

Chez les filles 

Pour le match d’ouverture du tournoi chez les filles, la Québécoise Sarah-Maude Fortin affrontait l’Américaine Kylie Collins. La jeune américaine l’a emporté en deux manches de 6-3 et 6-2. 

Mélodie Collard (CAN) a livré toute une performance lors d’un match enlevant de 3h30 l’opposant à Daria Freyman (RUS). Au final Mélodie, qui a bénéficié d’un appui incontestable de la foule, s’est inclinée en trois manches de 6-2, 5-7 et 7-6(5). 

Chez les Canadiennes, plusieurs d’entres elles ont été éliminées au premier tour. On aura tout de même la chance de voir performer à la deuxième ronde Ariana Arseneault et Rachel Hanford. 

Chez les garçons 

Le Canadien Joshua Lapadat a eu le meilleur sur l’Italien Bruno Oliveira par la marque de 6-0, 6- 3 tandis que le favori local, Antoine Marleau, a livré une belle bataille contre l’Américain Alex Kinkelstein mais ce dernier a dû s’incliner en trois manches de 6-2, 3-6 et 6-3. 

Arrivée des têtes de série

L’arrivée des têtes de série sur le court central s'est déroulée le lundi 26 août avec la présence notamment du Lavallois Taha Baadi. 

À propos des Internationaux de tennis junior Banque Nationale 

Les Internationaux de tennis junior Banque Nationale en sont à leur 34e année à Repentigny. Étant un des plus importants tournois de calibre international, les meilleurs joueurs juniors âgés de 14 à 18 ans provenant d’une trentaine de pays s’affrontent à un calibre digne de la Coupe Rogers. Nous vous invitons à nous suivre sur Facebook, Instagram et Twitter pour rester à l’affût des dernières nouvelles. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.