Publicité

19 juin 2020 - 16:14 | Mis à jour : 17:47

Son académie de tennis ouvre cet automne à Bedford

Sport post-confinement: les cours de l'ex-championne de tennis Aleksandra Wozniak déjà complets

Par Inès Lombardo, Journaliste

L'ancienne championne de tennis Aleksandra Wozniak, qui a grandi à Blainville, se dit « heureuse » de pouvoir donner des cours, au sortir du confinement lors de camps sportifs dans sa ville d'enfance, du 20 au 26 juin. Les cours ont rapidement affiché complets, preuve du besoin des Blainvillois de se changer les idées rapidement, dans un contexte de post-confinement.

Pour respecter les consignes énoncées par la Direction de la santé publique, Aleksandra Wozniak a dû diviser en deux le groupe de 40 personnes, adultes et enfants confondus, de tous les niveaux.

De fait, fin juin, 20 personnes qui pourront profiter des enseignements de la joueuse. Ces camps sont nées de l'initiative de la joueuse, avant le confinement.

En décembre dernier, Blainville intronise la jeune femme au Panthéon des sports. Résultat: des courts de tennis portent son nom à Blainville. Un geste qui a émue la championne. « Ce sont les terrains où j'apprenais à jouer, avec mon père », explique-t-elle au téléphone, un sourire dans la voix. Pour honorer cette considération, elle propose donc des cours estivaux et automnaux.

Aleksandra Wozniak était loin d'imaginer que sa proposition allait revêtir une importance ajoutée, au sortir de la pandémie: la vitesse des réservations de ces cours confirme que le sport est l'un des échappatoires des citoyens pour oublier les trois derniers mois.

« Je suis heureuse de pouvoir faire cela à la suite de ce contexte malheureux. Si ça aide les gens, tant mieux ! J'espère que ces camps leurs permettront de s'améliorer et de s'amuser », assure-t-elle.

Si les cours sont pleins cet été, il est toujours possible de profiter des enseignements de la joueuse de tennis de 32 ans car une académie du tennis ouvrira cet automne, à Bedford. Pour rappel, elle est devenue en 2008 la première Québécoise de l’histoire à gagner un tournoi WTA, à Stanford.
 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.