Publicité

8 août 2020 - 06:00

Golf: Championnat amateur féminin des États-Unis

Pour la golfeuse Brigitte Thibaud, une expérience enrichissante malgré le couperet

Par Salle des nouvelles

Même si elles n’ont pu accéder aux rondes éliminatoires du 120e Championnat amateur féminin des États-Unis, les golfeuses québécoises Brigitte Thibault et Céleste Dao ressortent grandies de ce tournoi disputé au club Woodmount, à Rockville, au Maryland.

Après une première ronde disputée lundi, Thibault et Dao ont dû patienter à mercredi avant de retourner sur le terrain en raison de fortes pluies provoquées par l’ouragan Isaias.

Brigitte Thibault a alors ramené une carte de 74 (+2), ce qui n’a pas été suffisant pour se qualifier pour les rondes éliminatoires. La Rosemèroise a finalement conclu le tournoi avec un cumulatif de +7 (151), à un seul coup du couperet.

En « période d'adaptation »

« Je ne savais pas les pointages des autres compétitrices et c’était parfait comme ça, parce que je ne voulais pas me mettre plus de pression. Je vois cette semaine comme un apprentissage. J’ai vécu plusieurs expériences différentes qui vont me permettre de devenir une meilleure golfeuse », a expliqué la plus récente gagnante du Championnat amateur féminin Western disputé à Chicago, en juillet dernier.

Thibault a aussi profité de son passage au Maryland pour continuer de s’adapter à quelques changements qu’elle a apportés à son jeu récemment. « C’est une période d’adaptation pour moi. Mes pointages ont été plus hauts qu’à l’habitude, mais je travaille sur plein de petits détails de base et c’est très différent. Je deviens de plus en plus à l’aise et c’est encourageant pour la suite. »

L’athlète de 21 ans a d’ailleurs eu la chance d’être suivie par les caméras de Golf Channel tout au long de sa deuxième ronde, ce qui lui a permis de revoir tous ses coups à l’issue de la journée.

« J’avais déjà joué devant les caméras, mais là, c’était spécial, parce que c’était à chaque shot. Ça m’a permis d’analyser mon jeu et de voir où j’ai fait des erreurs. J’ai réalisé quelques détails qui auraient pu faire la différence sur mon putting. C’est dommage, mais je dois apprendre de mes erreurs. »

En attendant son retour à l’Université Fresno State prévu à la fin août, Brigitte Thibault restera aux États-Unis, où elle espère disputer d’autres événements amateurs. Elle pourrait d’ailleurs être du tournoi amateur Southern California qui s’amorcera le 17 août, au Club de golf Torrey Pines, situé sur les falaises côtières de San Diego.

 

Rédaction: Mathieu Fontaine

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.